Menu Crédit consommation

Les Français connaissent mal les aides financières relatives aux travaux de rénovation

 Un couple en travaux à domicile

Selon une enquête menée parallèlement à l’EnerJ-Meeting, 63 % des Français ont réalisé des travaux de rénovation ces cinq dernières années, et la tendance se poursuit en 2018 avec un attrait grandissant pour l’isolation. Toutefois, face au coût des travaux, la question financière reste rédhibitoire, car les aides disponibles demeurent peu connues des ménages.

L’isolation, premier souci des propriétaires de maison

L’enquête effectuée en marge de la journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment (EnerJ-meeting) en mars dernier montre que « 52% des propriétaires de maisons priorisent l’isolation dans leur liste de travaux de rénovation ». Cette tendance s’explique par la volonté :

  • de réduire la consommation d’énergie ;
  • d’optimiser la fonctionnalité de l’habitat ;
  • d’améliorer le confort.

Après l’isolation viennent le remplacement des portes et fenêtres (39 %) et la rénovation des murs et des sols (35 %).

Les propriétaires d’appartement sont, quant à eux, plus portés vers les travaux d’intérieur.

Des travaux principalement financés par les économies du foyer

Selon une autre enquête diligentée par le CSA pour le compte de Franfinance, « la majorité des propriétaires et des locataires utilisent l’argent mis de côté pour financer les travaux ».

Seulement 26 % des propriétaires de résidence principale ont eu recours à un crédit. 40% ont consacré un budget de moins de 5000 euros, contre 17 % qui ont réalisé des rénovations coûtant entre 5 000 et 10 000 euros.

Par ailleurs, plus d’un tiers des ménages effectuent eux-mêmes les travaux en vue de faire baisser les dépenses.

Cette tendance s’explique en grande partie par un manque d’informations par rapport aux aides financières existantes.

En effet, le programme de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), le chèque énergie ainsi que les aides octroyées dans le cadre des Certificats d’économies d’énergies (CEE) demeurent mal connus.

Les personnes interrogées étant mieux informées sur le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et l’éco ptz ou prêt à taux zéro.

Face à cette situation, des mesures visant à simplifier les aides financières sont initiées par les ministères de la Cohésion sociale et de la Transition écologique et solidaire, le but étant d’élargir l’accès à ces subventions. Notons que 30 % des propriétaires tendent à renoncer aux travaux de rénovation du fait de leur coût estimé trop élevé.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top