Le recyclage des pièces auto, un enjeu économique et écologique majeur en France

 pièces auto usagées

Le nouveau contrôle technique est entré en vigueur au 20 mai et va encore se durcir à partir du 1er janvier 2019 avec des normes antipollution plus strictes. Au cours des cinq prochaines années, 25 % des automobilistes devront de gré ou de force passer à un modèle plus propre. Ce renouvellement du parc automobile pose la question de la gestion des pièces récupérées sur les véhicules en fin de vie.

Problème de gestion des épaves à cause du renouvellement du parc automobile

Le scandale du « dieselgate » pousse les pouvoirs publics à multiplier les initiatives pour débarrasser le parc automobile des vieux diesels. Le contrôle technique devient plus sévère avec 132 points à vérifier, couvrant 606 défaillances potentielles.

En parallèle, la prime à la conversion est désormais étendue à l’ensemble de la population et aux véhicules d’occasion, réduisant le montant du prêt auto pour ceux qui achètent à crédit.

Enfin, dans certaines grandes métropoles, avec l’adoption de la vignette Crit'Air qui restreint la circulation des véhicules polluants.

Mais ces actions s’accompagnent d’une augmentation rapide des épaves. Rien que sur les trois premiers mois de l’année, le volume de voitures hors d’usage envoyées à la casse a augmenté de 15 %. Cela représente un stock important de pièces détachées récupérables.

D’ailleurs, les observateurs s’interrogent aujourd’hui sur la pertinence d’une fabrication massive de pièces de rechange neuves coûteuses.

Pour éviter que les véhicules hors d’usage ne créent une nouvelle forme de nuisance pour l’environnement, le gouvernement a élaboré un plan visant à favoriser la réparation et le recyclage dans le secteur automobile.

En effet, en France, le pourcentage de pièces auto réutilisées n’est que de 5 %, nettement moins que dans plusieurs pays européens et aux États-Unis.

Nécessité de créer un réseau structuré de distribution de pièces de réemploi

Mais au-delà des incitations, la filière a besoin en urgence de nouveaux modèles économiques de distribution rentables et durables pour les pièces de réemploi. Tous les acteurs doivent être impliqués : les constructeurs et leurs distributeurs, les professionnels du recyclage et les assureurs qui gèrent les épaves après un accident.

L’objectif est de mettre ces dernières à la disposition de tous les Français. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2017, les garagistes sont tenus de les proposer systématiquement à leurs clients en alternative à des pièces neuves.

Mais pour l’heure, cette obligation légale ne produit pas les résultats escomptés, faute de volume suffisant et disponibilité des pièces. Car sur 2 millions de véhicules qui partent chaque année à la casse, la moitié seulement alimente la filière officielle, le restant se perdant dans l’économie grise.

Pour limiter les conséquences écologiques et économiques du recyclage défaillant des épaves, de nombreux professionnels suggèrent deux mesures essentielles :

  • la fermeture des casses sauvages,
  • la généralisation de l’utilisation des pièces de réemploi, ce qui contribuerait à faire baisser les primes d’assurance auto.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.