La « mobilité propre » fait l’objet de tout un programme

pompe à essence

Dans le cadre de la transition énergétique, la question de la mobilité est au centre des préoccupations. Les Français sont ainsi incités à se déplacer sans polluer. Les autorités ont mis en place tout un programme qui encourage le passage aux véhicules électriques et moins polluants, et qui limite l’utilisation des voitures à moteur thermique.

Restreindre la circulation motorisée dans les zones les plus exposées

Important Afin de réduire le niveau de pollution dans les lieux particulièrement exposés, le gouvernement prévoit de limiter l’usage des moyens de transport non écologiques dans 14 zones en France. Ces localités devront ainsi mettre en place des ZFE (zones à faibles émissions) à partir de la rentrée prochaine.

Des systèmes de surveillance automatisés et de vidéo verbalisation y seront installés pour optimiser le respect des dispositions.

Le covoiturage est également encouragé aussi bien auprès des collectivités qu’auprès des entreprises. Les premières sont incitées à concevoir des voies dédiées, des projets de transports en commun écologiques.

Ces mesures seront accompagnées par l’État notamment avec un cadre fiscal et des dispositifs de contrôle adaptés.

Au niveau des entreprises, ces dernières sont invitées à rembourser les frais de déplacement de leurs employés qui recourent au covoiturage pour aller travailler.

Quel taux pour votre projet ?

L’achat de véhicules moins polluants est encouragé

Important Censé prendre fin en 2019, le suramortissement de 40 % attribué à tout acheteur de véhicule roulant au gaz naturel sera reconduit jusqu’en 2021.

Les poids lourds électriques et à hydrogène devraient également bientôt profiter de cet avantage. Les petits camions utilisés dans les centres des agglomérations bénéficieront d’un taux plus élevé. Couplés à des crédits auto, ce suramortissement réduit de manière notable le prix de revient de ce type de véhicule.

Le bonus appliqué à l’achat de véhicule neuf en fonction de sa production de CO2 sera revu à la hausse. Le malus, pour sa part, sera déclenché à partir de 117 g/km en 2019. Ce seuil continuera à baisser chaque année.

Ces mesures sont conçues pour décourager l’acquisition d’autos à moteur thermique et favoriser le passage aux voitures électriques. Les bornes de recharge destinées à ces dernières seront accessibles à un coût moindre et dans les entreprises, leur usage sera gratuit pour les employés.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.