Directives de la BEV : les prêts doivent désormais être réservés à certains secteurs

échanges de directives

Par souci de sécurité, la BEV préconise un meilleur contrôle des crédits accordés par les banques commerciales au Vietnam. Elle demande ainsi de privilégier les secteurs prioritaires et de restreindre les prêts à risque, notamment ceux qui dépassent la limite règlementaire ainsi que les emprunts à la consommation.

Des prêts accordés selon le secteur d’activités ciblé

La Banque d’État du Vietnam (BEV) a récemment émis des directives visant à limiter les crédits destinés aux projets portant sur :

  • l’immobilier ;
  • les ouvrages de communication ;
  • le marché boursier ;
  • la consommation.

Le directeur du département des crédits aux filières économiques de la BEV, le Dr Nguyễn Quốc Hùng, déclare :

Il ne s’agit pas d’arrêter l’octroi de prêt, mais de sélectionner les projets en privilégiant ceux qui remplissent les critères d’efficacité et de faisabilité.

Dr Nguyễn Quốc Hùng.

À travers cette mesure, la BEV veut favoriser les emprunts destinés aux PME et aux secteurs prioritaires comme :

  • la haute technologie ;
  • la restructuration agricole ;
  • l’exportation ;
  • l’industrie auxiliaire ;
  • l’aquaculture.
Quel taux pour votre projet ?

Les projets BOT et BT seront mieux contrôlés

Les projets réalisés par convention BOT (Bâtir - Opérer - Transférer) et BT (Bâtir - Transférer) feront l’objet d’une étroite surveillance, qu’il s’agisse de projets dans l’immobilier ou les ouvrages de communication.

Les prêts à moyen et long terme accordés aux grands comptes seront également contrôlés. Face à la demande de la BEV, certaines banques commerciales préfèrent désormais accorder des prêts immobiliers aux consommateurs plutôt qu’aux investisseurs.

Certains prêts BOT et BT risquent par ailleurs d’être arrêtés, notamment ceux qui dépassent le seuil maximal autorisé. En effet, d’après la réglementation applicable actuellement, les prêts accordés par les banques ne doivent pas dépasser 15 % du capital propre du souscripteur.

La BEV a demandé une dérogation à la règle pour certains grands projets, mais la banque centrale a décidé d’arrêter l’octroi de tels emprunts.

Limiter le développement des emprunts à la consommation

La BEV souhaite maintenir la croissance du prêt à la consommation à +20 %. Ces crédits comportent en effet des risques de faillite pour les établissements bancaires aussi bien que pour les emprunteurs, même si leur développement témoigne souvent d’une économie dynamique.

Les experts estiment qu’une progression de 20 % à 25 % du crédit à la consommation reste dans les limites du raisonnable.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.