Vulog développe le système de covoiturage dans le monde

Logo Vulog

Le covoiturage prend actuellement son ampleur en France et dans de nombreux pays. Vulog fait partie des sociétés qui créent des logiciels facilitant le système d’autopartage. Et la société envisage étendre son activité dans d’autres pays étrangers. Jusque-là, l’entreprise niçoise a conçu 12 systèmes de covoiturage à l’échelle internationale, notamment au Canada (à Vancouver).

Vulog vient de mobiliser 17,5 millions d’euros pour accentuer son déploiement. À titre de rappel, le spécialiste de l’autopartage a été créé en 2006. La société niçoise a déjà accaparé environ 10 millions d’euros à travers les deux tours de financement qu’elle a entamé en 2013 et 2015. De nos jours, Vulog prépare son extension à l’échelle internationale. Toutefois, l’entreprise veut garder l’innovation technologique requise par son activité.

Selon Grégory Ducongé, dirigeant de l’entreprise :

Nous ouvrons un bureau à San Francisco, et nous allons recruter 25 ingénieurs en France.Nous continuerons à proposer notre plate-forme ouverte en marque blanche aux opérateurs de service de mobilité.

Grégory Ducongé

En étroite collaboration avec les grandes marques de voiture

Grégory Ducongé confirme que la méthode de vente de « pelles et de pioches » est la solution adaptée à la gestion du service et à l’entreprise.

De nos jours, le marché de la voiture en libre-service prospère. En revanche, les profits des sociétés traditionnelles et les startup sont remis en question. Ce succès ébranle également les sociétés de constructions automobiles.

De nombreuses marques d’automobiles comme PSA et Renault collaborent avec la société. Quant à, Daimler et BMW, ils suggèrent 15.000 voitures à la demande. À Madrid, dans le cadre de la collaboration de Peugeot-Citroën et le spécialiste français du logiciel d’autopartage, la plateforme Emov, mise en place depuis quelques mois, compte actuellement plus de 120.000 personnes.

À la conquête du marché asiatique

Il est à noter que les 90 % du chiffre d’affaires de la société sont cumulés en France. Cependant, l’entreprise envisage d’élargir son activité en Asie, après la conquête de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Sur ce point, un acteur japonais investit sur le capital de Vulog. Le fonds Inven Capital, appartenant à l’équivalent d’EDF en République tchèque, ainsi que le fonds britannique Frog Capital ont choisi d’y investir. Par ailleurs, on compte également David Emsellem et Georges Gallais (fondateurs), le fonds londonien ETF Partners et bpifrance, ainsi que l’administration.

En matière de financement auto, le dirigeant de l’entreprise veut écarter le fonds propre français. Cependant, il souhaite installer librement les logiciels dans les véhicules de différentes marques. Pour ce faire, il compte sur la coopération de la collectivité en vue de simplifier le stationnement.

En outre, ce dirigeant confie que :

pour l'heure, beaucoup d'entre elles voient encore l'autopartage privé comme une concurrence pour leurs transports en commun, alors que c'est complémentaire.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.