Le prêt à la consommation est en progression

 Alignement de billets euros

Au premier semestre de l’année, le prêt à la consommation a augmenté considérablement par rapport à l’an dernier. Cette montée se réfère surtout à la location avec option d'achat. Selon les dernières données de l’ASF (Association française des sociétés financières), les ménages ont souscrit des emprunts de 20 milliards d’euros environ en France.

D’après l’ASF, les opérations de financement classique ont grimpé de 0,9% entre les mois de janvier et de juin. Elles s’élèvent à 16,6 milliards d’euros. Rappelons qu’elles rassemblent les crédits personnels, renouvelables et affectés. L’évolution est notamment due à la prospérité des prêts personnels.

Contrairement à d’autres catégories de crédit, ils sont en hausse de 3,3%, avec une production totale de 6,8 milliards d’euros. Cette progression a permis de compenser le recul des prêts affectés.

En effet, certains produits affichent une nette diminution. À titre d’exemple, on retrouve également les crédits renouvelables, autrement nommés prêts revolving, reconstituables ou encore permanents.

Le crédit renouvelable en régression

De 2016 à 2017, l’activité du prêt à la consommation a connu une hausse de 4,1%. Elle s’établit à 20,1 milliards d’euros. Par contre, certains produits ont enregistré une nette baisse. Les prêts affectés en font partie. En effet, ils ont reculé de 0,6% sur un an pour s’établir à 4,9 milliards d’euros. Cette diminution est surtout liée à celle du crédit à la consommation destiné à l’acquisition d’une voiture neuve, représentant 15,4%, avec un montant emprunté de 1,2 milliard d’euros.

Il faut savoir que les crédits renouvelables ont connu une profonde réforme depuis l’année 2009. Voilà certainement la raison pour laquelle ils continuent de décroître. En effet, ils enregistrent également un recul de 0,9% pour un résultat de 4,8 milliards d’euros.

Ce type de financement souffre d’une mauvaise réputation. En effet, il conduirait la majorité des ménages à une situation de surendettement. Notons qu’il consiste à mettre à la disposition de l’emprunteur un prêt qu’il utilisera selon son gré. Cette réserve diminue lorsqu’il s’en sert. Elle se reconstitue ensuite progressivement avec ses remboursements.

La LOA toujours en hausse

En outre, les opérations de LOA (location avec option d’achat), également appelée leasing, prêt-bail ou location avec promesse de vente ne cessent de s’accroître. Au premier semestre 2017, elles ont progressé de 22,8% sur un an, avec un montant total de 3,5 milliards d’euros.

Dans le secteur automobile, la LOA est effectivement devenue une pratique courante. Soulignons que l'activité du crédit conso a augmenté de 4,1% sur un an. Au deuxième trimestre de l’année, elle a cependant évolué de manière moins rapide, par rapport au premier trimestre. L’ASF estime que :

La phase de redressement de l’activité enclenchée depuis deux ans se prolonge. Cependant, le rythme de croissance ralentit.

ASF.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.