Le crédit à la consommation finance les projets non immobiliers

 Finances pour voyager

Lorsqu’un particulier a des besoins de liquidités qui ne concernent pas un projet immobilier, le crédit à la consommation est très facile à obtenir. Il permet par exemple de financer un service comme un voyage, ou de faire l’acquisition d’un bien. Étudions les détails de cette solution de financement.

Deux types de crédit conso

La banque ou la société de crédit peut accorder un prêt dit affecté pour effectuer l’achat d’un bien ou d’une prestation spécifique, et il ne peut par conséquent être utilisé à d’autres fins. L’avantage est que les contrats de vente et de crédit sont interdépendants, et que le remboursement ne commence à être exigible qu’après livraison du bien ou réalisation de la prestation. En cas de non-obtention du prêt, la vente est automatiquement annulée.

Important À l’inverse, le crédit non affecté ne requiert aucune justification de la part de l’emprunteur au moment de la demande, puis de l’utilisation des fonds.

Il peut donc financer toutes sortes de biens et services sans que le souscripteur ait à rendre des comptes au prêteur. Il est généralement accordé sous la forme d’un prêt personnel ou d’un crédit renouvelable par les banques de réseau et les établissements spécialisés.

Quel taux pour votre projet ?

Le coût du prêt conso

Les caractéristiques essentielles d’un crédit à la consommation sont le montant, la durée de remboursement, et bien entendu le taux, lequel se calcule sur la base des deux autres éléments. En effet, plus le capital est important et la durée, réduite, plus le taux est intéressant.

Les barèmes des différents organismes de prêt pouvant différer notablement, il est indispensable de comparer plusieurs offres avant de s’engager.

Le facteur de comparaison le plus fiable est le TAEG (taux annuel effectif global), qui comprend tous les frais occasionnés par l’octroi du financement (taux nominal pour le calcul des intérêts, frais de dossier, coût de l’assurance, mise en place des garanties…)

Selon le montant du crédit, l’assurance emprunteur n’est pas toujours obligatoire, mais conseillée, notamment aux emprunteurs de plus de 50 ans.

Elle protège le souscripteur et ses héritiers en cas d’incapacité de payer suite à un incident de la vie (décès, invalidité, perte d’emploi).


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.