L'accélération de la production de crédit à la consommation

 Consommation en accélération

Après une légère décélération au deuxième trimestre, le marché du prêt à la consommation a repris des couleurs en juillet. Le dernier rapport de l’Association française des sociétés financières (ASF) montre en effet une progression plus rapide au début de l’été, notamment grâce au dynamisme de la location avec option d’achat (LOA).

Un redressement porté par la LOA

Sur les 3 derniers mois, la production de crédits à la consommation a augmenté de 4,8 %, confirmant la reprise initiée en 2015 comme le souligne l’ASF. L’évolution sur un an est d’autant plus marquée qu’en juillet 2016, l’association avait constaté un repli de 4,4 %.

Important La LOA reste un des principaux vecteurs de cette croissance, avec un bond phénoménal de 35,6 % en juillet dernier par rapport à la même période un an plus tôt.

Pour rappel, ce mode de financement d’un bien (voiture, équipement pour la maison) consiste pour un particulier à le louer pendant une durée déterminée, puis au terme du contrat, de le restituer ou d’en devenir propriétaire moyennant le paiement de la valeur résiduelle convenue au départ.

Pour l’heure, ce segment pèse 676 millions d’euros (chiffres de juillet 2017), nettement moins que les 2 826 millions d’euros de production de prêts classiques. Néanmoins, son essor est impressionnant, comment le montrent les statistiques de l’ASF :

Important +41,3 % de variation en juillet contre +4,5 % seulement pour la LOA des « autres matériels ».

Quel taux pour votre projet ?

Augmentation plus modérée des crédits classiques et renouvelables

Par rapport aux performances de la LOA, la progression du crédit classique est moindre (+2,7 %).

Important Les prêts affectés s’en sortent particulièrement bien grâce aux 22,1 % de hausse enregistrés par le segment des voitures d’occasion.

Il faut reconnaître que la formule présente des avantages certains : affectée au financement d’un bien ou d’un service précis, elle offre une sécurité accrue à l’emprunteur. D’une part, le remboursement ne commence qu’après livraison du bien ou réalisation de la prestation.

D’autre part, si le bien présente une anomalie, n’est pas conforme à la commande, etc., le paiement des échéances est suspendu. Enfin, l’annulation de la vente entraîne automatiquement la résiliation du contrat de prêt.

Recul du prêt personnel, mais reprise du crédit renouvelable

Le prêt personnel en revanche, poursuit son repli : après -4,6 % en juin, l’activité tombe de 3,5 % en juillet. Malgré sa souplesse, puisque ni sa souscription ni son utilisation ne requiert de justificatif, il impose un remboursement immédiat du prêt, même en cas de problème relatif au bien ou service acheté.

Important La surprise vient des crédits renouvelables, dont la production gagne 4,3 % après des années d’une chute due au durcissement de la réglementation.

Les mois à venir confirmeront ou infirmeront la tendance.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.