Quelles sont les solutions pour dynamiser la rénovation énergétique des logements ?

 Travaux de rénovation à domicile

La rénovation énergétique des logements figure parmi les axes prioritaires pour réussir la transition énergétique. Pour cause, près de 45% de la consommation d’énergie finale du pays sont attribués aux secteurs résidentiel et tertiaire. Au niveau national, ces derniers sont à l’origine de 18% des émissions de GES. D’autre part, la précarité énergétique touche près de 6 millions de ménages, soit environ 12 millions de français. D’après l’Ademe, 65% d’entre eux résident en ville, 62% sont propriétaires-occupants, et 87% vivent dans le parc privé.

Quel taux pour votre projet ?

Un objectif difficile à atteindre

En mars 2013, un plan d’investissement a été mis en œuvre pour faire face à ces crises environnementales et sociales. Celui-ci a pour objectif la rénovation de 500 000 logements par an, dont 120 000 logements sociaux et 380 000 logements du parc privé, à partir de 2017.

A l’échelle d’un parc de 35 millions de logements, à la fois vaste et diffus, qui appartient majoritairement à des particuliers (80%), l’atteinte de cet objectif s’avère particulièrement difficile. Pour preuve, d’après l'Observatoire permanent de l'amélioration énergétique du logement, il n’y a eu en 2014 que 288 000 rénovations en lien avec l’amélioration de la performance énergétique.

La rénovation énergétique du logement fait pourtant l’objet de multiples incitations fiscales, pour ne citer que le crédit d’impôt (CITE), le ptz pour financer le prêt travaux d’amélioration de la performance énergétique, la TVA réduite à 5,5%, les primes exceptionnelles sous conditions de revenus, sans oublier les aides des collectivités locales.

Pour la vice-présidente de la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), Sabine Basili,

Le secteur de la rénovation énergétique a du mal à décoller, il lui faut du temps.

Sabine Basili.

Toujours selon elle, les freins se situent du côté des ménages, et elle d’admettre que

Les travaux d'isolation ne sont pas forcément ceux qui viennent en premier à l'esprit des particuliers lorsqu'il s'agit d'améliorer leur chez-soi.

Sabine Basili.

Quel taux pour votre projet ?

Besoin de rapprocher les particuliers et les professionnels

La question se pose ainsi sur les moyens de rapprocher la demande de l’offre. Cette dernière étant tout aussi diffuse que la première (d’après la Capeb, il existe en France près de 400.000 petites entreprises du bâtiment, hors micro-entrepreneurs).

Pour Sabine Basili, la solution se trouve dans la perception des ménages en ce qui concerne les travaux de rénovation énergétique. Elle suggère ainsi d’axer les campagnes de communication sur le gain de confort pour les ménages par la diffusion de messages publicitaires sur les enjeux environnementaux et sociaux de la rénovation énergétique des logements.

Les entreprises du numérique se présentent également comme une solution de choix pour faciliter la rencontre de l’offre et de la demande, et ainsi dynamiser les rénovations, à l’instar de la start-up Travauxlib qui a récemment réussi à lever 1,8 million d’euros.

Cette dernière se propose de mettre les particuliers souhaitant réaliser des travaux de plus de 3000 euros avec des professionnels « labellisés ». 30% des travaux réalisés grâce à Travauxlib concernent notamment des travaux d’amélioration énergétique.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.