Marché automobile : les pays émergents reviennent sur le devant de la scène

 Accord d'achat d'une voiture

Malgré quelques périodes d’incertitude qui ont légèrement perturbé les marchés émergents, les ventes de voitures commencent à se revitaliser dernièrement. Les pays tels que le Brésil, l’Inde, l’Iran ou la Russie affichent une performance très encourageante.

Puisque les marchés des pays émergents forment l’un des piliers de la demande mondiale en matière de véhicules neufs, ce rétablissement est une excellente nouvelle pour les constructeurs.

En plus des mesures de relance de la demande amorcées par les pouvoirs publics, les consommateurs sont incités à faire des prêts auto pour acquérir leurs véhicules.

Certes, les dynamiques de ventes de voitures dans chacun de ces pays sont assez hétérogènes mais la tendance des ventes actuelles laisse présager une prospérité ces marchés pendant une période assez longue.

Au Brésil, les ventes du Groupe PSA atteignaient les 157 000 véhicules en 2015. Dans un contexte de difficultés politiques touchant ce grand pays, le Groupe se veut être optimiste et rentabiliser ses activités pour doubler ses ventes entre 2015 et 2021.

Le marché indien, quant à lui, poursuit sa croissance pour tenter d’accéder à la place du troisième marché mondial. Les observateurs considèrent déjà ce pays comme le nouvel eldorado de la voiture française.

Les deux géants de l’industrie automobile française, PSA et Renault, comptent sur la politique d'ouverture économique du Président iranien Rohani pour saisir les opportunités offertes par ce marché en pleine ascension. On peut dire que la levée des sanctions qui ont pénalisé l’Iran depuis des années a joué un rôle non négligeable dans montée en grade du chiffre d’affaires des constructeurs français. La marque au lion détient à elle seule 35 % du marché local.

En ce qui concerne le marché automobile russe, ce pays a repris son destin en main après quatre années de crise économique. Le secteur automobile fait partie des secteurs qui ont bénéficié d’un appui spécifique de la part de l’État. Résultat : entre janvier et avril, les ventes de voitures neuves se sont accrues de 2,6 %.

Quel taux pour votre projet ?

L’évolution des marchés

En 2015, PSA Peugeot Citroën et Renault ont respectivement subi une chute des ventes de 34% et de 10,7% au Brésil. L’année dernière, cette dégringolade s’est poursuivie avec une baisse de 20 % pour les ventes de voitures neuves.

Mais malgré la crise politique qui perdure depuis quelques mois, le marché a légèrement progressé depuis le mois de mars.

Toutefois, PSA prévoit une bonne reprise des ventes au second semestre de l’année prochaine. En effet, les analyses de l'Association brésilienne des constructeurs vont dans ce sens car elle estime une hausse de 5 % dès cette année.

Il y a quelques temps, Renault a lancé un modèle, à la fois simple et abordable, appelé « Kwid » sur le marché indien. Dans cette lignée, PSA souhaite gagner davantage une part de marché car les experts prévoient que le marché indien pourrait accueillir entre 8 et 10 millions de voitures d’ici 2025.

PSA et Renault ont fermement l’intention de profiter de la politique d'ouverture économique du Président Rohani pour prendre de l’avance face aux autres constructeurs (BMW, Ford, Volkswagen ou General Motor, etc.)

En effet, pendant le premier trimestre de cette année, la demande a progressé de 50 %. À ce propos, Jean-Christophe Quémard, le patron de la zone Afrique - Moyen-Orient de PSA déclare :

Le marché iranien tire très fort en ce moment. On devrait être au-dessus d'1,5 million de véhicules cette année

Jean-Christophe Quémard.

Apparemment, les nouveaux modèles de PSA et de Renault ont boosté la demande sur les marchés émergents.

En Russie, les résultats des ventes de la marque Renault lui ont permis de s’insérer dans les trois premières nouvelles immatriculations. Cette performance a été réalisée grâce à une gamme spécialement conçue pour s’adapter aux besoins des consommateurs.

Quel taux pour votre projet ?

Les stratégies adoptées

Pour élargir sa part de marché, le Groupe PSA a déjà renouvelé la quasi-totalité de sa gamme en créant 8 nouveaux modèles au Brésil. L’implantation d’un centre de design et de R&D à São-Paulo et à Porto Real reflète la prospérité de la marque française. Le Groupe contribue également à la réalisation des objectifs de développement durable en mettant en avant l’utilisation des biocarburants locaux.

Nous savons bien que l’Inde est un marché assez protectionniste, pour éviter les taxes à l’importation qui sont exorbitantes, PSA a opté pour une délocalisation de ses usines en s’alliant avec le puissant Groupe CK Birla.

Renault, pour sa part, renforce sa présence sur le marché iranien. Depuis le milieu des années 2000, la firme au losange assemble les pièces de la gamme Tondar et Dacia Logan chez deux grands ateliers iraniens appelés Khodro et Saipa. Contrairement à PSA, Renault n’a pas arrêté d’écouler ses produits sur le marché iranien durant la période des sanctions internationales.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.