La hausse du volume de crédits auto non remboursés aux États-Unis

Véhicules et routes américaines

L’économie outre-Atlantique affiche sa bonne santé, et malgré la remontée des taux de la Fed, les crédits restent bon marché. Pourtant, de plus en plus d’Américains ne parviennent plus à rembourser leur prêt auto dans les temps. La situation est particulièrement inquiétante dans la catégorie « subprime », le taux de défaillance ayant égalé en fin 2016 le pic de 2008.

Augmentation des crédits auto « subprimes » non remboursés

Au total, l’encours de crédits auto aux États-Unis s’élève à 1157 milliards de dollars, dont 179 milliards concernent des emprunteurs fragiles (la catégorie « subprime »). Les chiffres montrent des difficultés croissantes pour les ménages américains à payer leurs mensualités à temps. Ainsi, en fin d’année dernière, les impayés portaient sur 23,27 milliards de dollars de nouveaux prêts. Il s’agit du niveau le plus jamais atteint depuis 2008.

Et le phénomène devrait malheureusement se poursuivre en 2017, d’autant qu’au 4e trimestre 2016, les prêteurs ont distribué 27,2 milliards de crédits « subprime » dans l’automobile, contre 22,8 milliards dans l’immobilier. Enfin, les « deep subprime », accordés aux clients à haut risque du fait d’une moindre solvabilité, ont fortement augmenté. Depuis 2010, leur part dans les crédits titrisés est passée de 5 % à 33 %.

Quel taux pour votre projet ?

Le risque des « subprimes » auto relativisé

La menace d’une nouvelle bulle a fait réagir la banque suisse UBS, qui évoque les inégalités de revenus en hausse et la politique accommodante de la banque centrale américaine pour doper la production de crédit. Mais celle-ci semble avoir échoué à relancer l’économie en général, favorisant surtout les plus riches.

Pour autant, les banques relativisent le danger des crédits auto « subprimes », dont la part dans la production s’est maintenue à environ 20 % ces dernières années, quand ceux de l’immobilier ont augmenté. Et globalement, le total de la dette « subprime », à 1250 milliards de dollars, est inférieur à son niveau de 2009 (1900 milliards).

Enfin, UBS souligne que c’est le gouvernement, et non les banques, qui supporte ce type de prêts. D’autres professionnels abondent dans ce sens, expliquant que les « subprimes » auto ne sont pas assez importants pour mettre l’ensemble du système financier en péril.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.