Commerzbank se sépare de BNP Paribas pour se développer sur le crédit conso

Capture du site Commerzbank

Les taux d’intérêt faibles et la multiplication des acteurs sur Internet dopent le marché allemand du crédit à la consommation. Les marges supérieures rendent ce secteur plus attractif. Ce qui motive sans doute la Commerzbank à mettre un terme avec BNP Paribas pour cette activité afin de la développer seule à l’avenir.

Fin du partenariat Commerzbank - BNP Paribas

À partir du mois d’août 2017, la Commerz Finanz cessera d’exister, laissant place à deux sociétés juridiquement distinctes, l’une détenue par Commerzbank, l’autre par BNP Paribas. La banque allemande, qui affiche des objectifs ambitieux en matière de crédit conso, a choisi de se lancer elle-même sur le marché.

L’enseigne n’est pas la seule à miser sur ce type de crédits pour se développer. D’une part, ces crédits de court terme limitent les risques d’impayés pour les prêteurs par rapport aux emprunts immobiliers, par exemple, accordés sur 30 à 40 ans. D’autre part, les taux plus élevés offrent des marges plus intéressantes.

Ainsi, la Bundesbank annonce 163,3 milliards d’euros de crédits à la consommation distribués en fin 2016, une production en augmentation de 5,7 % sur un an. Ces montants ont financé des véhicules, des équipements pour la maison, du matériel électronique, mais incluent également les prêts à mensualité souscrits par des étudiants ou pour consolider la dette des ménages.

Quel taux pour votre projet ?

Le crédit conso, un nouveau cœur de métier pour les banques traditionnelles

L’attrait des banques traditionnelles outre-Rhin pour ces prêts est pourtant récent, du fait de la difficulté à fidéliser la clientèle après quelques mois de remboursement. Mais aujourd’hui, de marché de niche, il devient un métier à part entière et un levier de croissance pour de nombreux établissements.

Commerzbank par exemple, entend s’en servir pour parvenir à séduire 2 millions de nouveaux clients à l’horizon 2020. Pour cela, elle s’appuie sur les méthodes marketing modernes, qui consistent à exploiter les données recueillies sur les souscripteurs de crédits conso pour leur soumettre ensuite des offres mieux adaptées à leurs attentes et au bon moment.

Par ailleurs, derrière sa décision de poursuivre sa route sans son partenaire, Commerzbank veut bénéficier pleinement de la base technologique dans laquelle elle a investi un gros budget et appliquer les stratégies qu’elle souhaite.

Elle prévoit notamment de concurrencer les nouveaux acteurs du secteur (fintech, PayPal, banques en lignes, etc.) pour y proposer également directement son offre de crédit. Malgré la bataille, le potentiel est énorme, puisque d’après l’association professionnelle bancaire, le processus de souscription pour un crédit conso sur quatre en Allemagne commence sur Internet.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.