Les principes sur le logement auxquels les Français sont réellement attachés

Deux jeunes femmes en pleine étude d'un dossier immobilier

La majorité des Français s’intéresse aux problèmes liés au logement. Selon une enquête effectuée en ligne en mai dernier sur des milliers d’internautes, 60% de la population considèrent les difficultés financières comme l’un des freins au développement de l’habitat. En outre, un grand nombre déclarent s’attacher à des principes relatifs au logement.

La cohabitation entre des différentes classes sociales, le cas des personnes en troisième âge, la priorité de logement pour les personnes en difficulté… Tels sont les principes politiques dont presque les trois-quarts des Français sont attachés actuellement.

Ils s’intéressent aussi aux cas des habitats participatifs, de l’intermédiation locative et des logements intergénérationnels. Si de nombreuses personnes se penchent sur ces cas-là, le reste a d’autres sujets à étudier. Comme l’amélioration de l’isolation thermique du foyer par exemple, ou les prêts travaux pour économiser de l’énergie.

En tout cas, la population jeune exprime plus le souhait de bénéficier d’une aide extérieure que celle des plus âgées.

Quel taux pour votre projet ?

Des questions primant sur la politique de logement

Si les Français sont fortement liés à des principes quand il est question de logement, cet attachement est d’autant plus concrétisé suite à un sondage réalisé par un spécialiste en études marketing et en sondages d'opinion en mai 2017.

Selon cette enquête, 70% s’inquiètent quant aux dispositifs du Gouvernement pour l’hébergement des personnes en difficulté de logement. À cet effet, 52% des propriétaires sont favorables à l’intermédiation locative qui consiste à aider les sans-abris en mettant en location un habitat dont la majorité de la location est subventionnée par l’État.

70% des individus sondés s’intéressent également à la mixité sociale. En effet, ils sont favorables à la cohabitation de personnes de différentes cultures, nationalités, catégories socioprofessionnelles et de tranches d'âge différentes. D’où le fait que parmi les 1 019 sondés, 31% sont pour l’habitat intergénérationnel et 61% veulent que les personnes âgées puissent rester à leur domicile au lieu de partir en maisons de retraite.

Une aide extérieure pour améliorer l’état de son logement

Si 60% des Français ont un problème avec la température de leur habitat, seule la moitié des foyers déclare que l’amélioration de l’isolation thermique de l’immobilier est à prioriser, à raison de 54%.

D’après le sondage, environ 300 personnes questionnées veulent bénéficier d’aides financières afin d’accomplir les travaux d’économie énergétique nécessaires pour sa demeure, dont les jeunes sont deux fois plus nombreux que les plus âgés.

Parmi ces aides extérieures : l’apprentissage des éco-gestes pour l’économie d’énergie représente les 31% des demandes tandis qu’un même taux des personnes concernées entame leurs travaux dans le but de bénéficier des aides.

Enfin, 31% des sondés adhèrent l’idée d’un habitat participatif. À titre d’information, ce principe est défini par la loi ALUR qui permet une association de personnes physiques et morales pour participer à la construction d’immeubles destinés à leur habitation.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.