La forte inégalité dans les marchés européens de crédit immobilier

 Maisonnette et euros

Pour la cinquième année consécutive, Crédit Foncier a publié le 16 mai dernier les résultats d’une étude sur le crédit immobilier. Une étude qui se porte notamment sur les marchés du crédit immobilier résidentiel dans l’Union Européenne. La France est à la hauteur de la moyenne européenne, statistiquement parlant. Pas comme la plupart des pays de l’Europe.

Puisque le recours au crédit reste très inégal d’un pays à l’autre, Crédit Foncier divise l’Europe en 4 zones dans son étude pour pouvoir analyser les résultats. Ces 4 zones sont : l’Europe de Centre-ouest, l’Europe du Nord, l’Europe du Sud et l’Europe de l’Est.

Dans le marché européen, le prêt à la consommation ne représente que 12% des crédits souscrits par les ménages, selon les chiffres publiés.

Quelle place occupe alors la France par rapport aux pays de l’Union Européenne ? Quelle distinction peut-on dégager entre les zones d’Europe ? Comment évolue le secteur immobilier ces derniers temps ? Ces quelques chiffres importants peuvent constituer des éléments de réponse à ces questions.

Quel taux pour votre projet ?

Des encours très élevés

L’année 2016 est une année exceptionnelle en matière de crédit immobilier. Jusqu’au 31 décembre, l’encours des crédits immobiliers dans tous les pays européens s’est élevé à 6.150 milliards d’euros. L’encours se définit comme l’ensemble des soldes comptables d’un compte épargne, de prêt et de stock. 88% des crédits souscrits par les ménages concernent l’immobilier. Les 12% restant représentent le prêt à la consommation.

Dans l’Union Européenne, 40% de l’encours des crédits immobiliers sont détenus uniquement par le Royaume-Uni et l’Allemagne ; alors qu’ils ne représentent que 30% de la population européenne. Cela représentera environ deux tiers des encours de l’Europe si on en rajoute avec ceux de la France et de l’Espagne.

Le taux de progression de l’encours des pays d’Europe au cours de l’année 2016, a connu une hausse de 30%. Crédit Foncier, dans sa publication souligne que :

Cette hausse cache d’importantes disparités entre les pays, allant de 14,2% en Slovaquie à -10,8% en Croatie.

Crédit Foncier.

En revanche, une hausse de 9% des encours a été enregistrée sur l’ensemble des pays de l’Europe ces cinq dernières années. La Roumanie (+84%), la Slovaquie (+80%) et la Belgique (+69%) sont les pays les plus concernés.

Quel taux pour votre projet ?

Les ménages et le pouvoir d’achat immobilier

L’étude menée par le Crédit foncier reflète sur trois facteurs : le nombre de ménages, le nombre de ménages propriétaires ainsi que le nombre de foyers ayant des prêts en cours de remboursement. On observe de fortes disparités si l’on compare les résultats des 4 zones de l’Europe.

En Europe de l’Est par exemple, 86% des ménages sont propriétaires mais seulement 10% d’entre eux ont des montants en cours de remboursement. Les 76% restants ont déjà remboursé leurs dettes.

Dans l’Europe du centre Ouest, seuls 59% des ménages sont propriétaires dont 34% possèdent un encours.

Selon le rapport entre l’évolution des taux de crédit et les prix de l’immobilier, le pouvoir d’achat immobilier cumulé en Espagne a connu un gain de 84%. Pour le mesurer, l’addition entre le taux de capacité d’endettement et le taux d’évolution des prix de l’immobilier a été la formule utilisée par Crédit Foncier. La France a gagné 30% en termes de pouvoir d’achat immobilier au cours de ces cinq dernières années. En Italie, le taux s’élève à 53%. Par contre, la hausse de prix de l’immobilier a entraîné une baisse de 3% au Royaume Uni et 2% en Allemagne.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.