Le crédit auto : un élément à risque mais avantageux

 Finances pour achat de voiture

Est-il vraiment nécessaire de charger un haut taux d’intérêt pour permettre à un consommateur dont le crédit est entaché, d’acquérir un véhicule ? Un taux jugé « raisonnable » permettra-t-il à une compagnie efficace de dégager un rendement acceptable ? Pour une société œuvrant dans ce domaine, les risques sont énormes.

En 2013, ces sujets ont été au cœur de tous les débats. Tel est l’exemple de World Acceptance (NASDAQ, WRLD)

Rentabiliser des affaires dont les frais sont extrêmement bas n’a pas toujours été facile. Le crédit pour les véhicules d’occasions serait-il alors avantageux ?

Nous allons nous référer sur les résultats de Nicholas Financial (NASDAQ, NICK), qui reçoit des prêts auprès des concessionnaires dans le sud-est des États-Unis. Des informations importantes peuvent être dégagées à partir de ces résultats. La présentation de ces données nous permettra de mieux comprendre leur modèle d’affaires.

S’investir dans les prêts auto est un métier à haut risque, mais également avantageux. Dans quelles mesures ? Explications.

Quel taux pour votre projet ?

Nicholas Financial, l’exemple à suivre

Tout d’abord, ci-dessous une liste des taux d’intérêt selon le solde des prêts concernant la société Nicholas Financial :

  • Intérêts, incluant les frais (revenus pour la société) : 26%
  • Dépenses d’opérations : 10%
  • Emprunts : 3%
  • Provision pour pertes : 15%
  • Total : -3%

Ces taux ont été enlevés à partir des crédits d’environ en moyenne 12.000 dollars pour des véhicules d’occasion. Le taux du frais de dossier s’élève à 26%. Concernant les dépenses d’opérations, il s’agit notamment de tout ce qui est en lien avec la gestion de l’entreprise et des clients tels que les employés, le matériel informatique, les loyers, le recours pour la reprise de possession de véhicules, etc.

En effet, Nicholas Financial devrait décaisser environ 10% par an de l’ensemble des crédits pour ses opérations. Une fois le déboursement effectué, il pourra ensuite en tirer des bénéfices. Notons que le cas d’un crédit considéré comme subprime nécessite beaucoup plus de travail surtout lorsque le client n’aura plus les moyens de payer.

À titre informatif, la société tirera encore 13% de bénéfice dans le cas où elle ne perd jamais de l’argent pour cause de non-paiement. Logiquement, le taux de perte pour provisions reste encore plus bas quand tout se passe très bien. La situation avant la crise financière en est un exemple. À cette époque, le taux se tournait autour de 2%.

En 2009, ce taux est augmenté jusqu’à 7,9%. Il est à noter que la repossession et la vente des véhicules des clients permettront à la société de gagner une grosse somme d’argent. Pourtant, si la valeur de ces véhicules est mal estimée, cela peut provoquer des risques considérables. Le taux de pertes pour provision s’est explosé à 15% dernièrement. Ce qui générait une baisse de son chiffre d’affaires dans ses résultats trimestriels.

Quel taux pour votre projet ?

Un taux de 5% est-il raisonnable ?

Si l’on normalise le taux raisonnable à 5%, nous estimons que la société doit exiger au moins 18% d’intérêts avant de commencer à dégager un rendement. Est-il vraiment raisonnable ?

Dans le cas normal, les clients effectuent systématiquement leurs paiements et entretiennent bien leurs véhicules. Or, une bonne partie du taux d’intérêt doit être exigée pour combler les dépenses liées aux collectes des clients, ainsi qu’à la perte de valeur du véhicule lorsqu’il est repris. Tout cela, afin d’anticiper les situations à haut risque.

Actuellement, Nicholas Financial est face à un grand défi, ce qui défavorisait la rentabilité de ses prix.

Cependant, il est nécessaire de charger de hauts taux d’ntérêt afin de garantir la pérennité d’une entreprise opérant dans ce domaine.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.