Les solutions pour financer un mariage

Mains d'un couple marié

De nos jours, il existe plusieurs manières de financer un mariage. Si certains couples misent uniquement sur les aides familiales, d’autres optent pour un crédit à la consommation. Pour réaliser leur projet, il y en a même qui n’hésitent pas à choisir la sponsorisation, le financement participatif, le déblocage de leur épargne salariale, etc.

Le coût moyen d’un mariage s’élève à environ 13 000 euros. En effet, il peut s’établir entre 5 000 et 20 000 euros, selon les possibilités financières des couples. Lorsque des futurs mariés ne possèdent qu’une petite épargne, ils se tournent souvent vers leurs proches pour les aider à financer leur union.

Certains d’entre eux préfèrent faire une demande de prêt à la consommation auprès d’un établissement bancaire pour concrétiser leur projet. Aujourd’hui, d’autres solutions financières s’offrent aux amoureux souhaitant se lancer dans le mariage.

Cependant, ils doivent évaluer leurs besoins de financement et lister toutes les dépenses éventuelles, avant d’entreprendre toute démarche.

Quel taux pour votre projet ?

Quelles sont les dépenses à prévoir ?

Un couple doit définir un budget de mariage avant de chercher un financement pour célébrer l’événement.

En établissant un budget de mariage, les couples doivent anticiper un grand nombre de dépenses. Parmi elles, on distingue :

  • la location de la salle de réception
  • le repas
  • les alliances
  • les tenues et les accessoires
  • l’expédition des faire-part
  • l’animation
  • le photographe
  • la lune de miel
  • l’envoi des remerciements aux convives

Les futurs époux doivent également prévoir près de 10% de dépassement pour ne pas être pris de court. Il faut qu’ils veillent notamment à ce que le budget consacré à la réservation de la salle de réception ne soit pas trop important.

Les aides financières et les solutions de financement

Aujourd’hui, les solutions ne manquent pas pour financer la célébration d’un mariage. Les futurs mariés peuvent également prétendre à des aides financières pour payer certaines factures.

Après avoir identifié le budget de mariage, ils doivent faire le point sur les solutions qui sont à leur disposition. Ils peuvent par exemple débloquer leur épargne salariale si la convention de l’entreprise où ils travaillent l’accorde. Bien qu’il ne s’agisse pas de la meilleure source de financement pour préparer le grand jour, le prêt à la consommation est aussi une option.

Les couples ayant déjà des prêts en cours auront plus de difficultés à en bénéficier. Toutefois, ils peuvent toujours demander conseil auprès de leur banquier. Ils obtiendront ainsi des informations plus détaillées à ce sujet.

Si la somme d’argent accordée par la banque ne suffit pas pour couvrir les dépenses, les futurs conjoints peuvent solliciter un financement complémentaire auprès de leurs parents. Notons que les dons d’argent provenant des parents ou des grands-parents sont exemptés d’impôts, dans la limite de 31 865 euros.

En outre, les couples ont également droit à certaines aides financières pour financer leur mariage, selon leur situation professionnelle. Si l’un des futurs époux travaille au sein d’une entreprise qui propose des CESU (chèque emploi service universel), il peut s’en servir pour payer quelques factures.

Par ailleurs, certaines sociétés peuvent offrir un bon d’achat ou une prime de mariage à l’occasion d’un tel événement exceptionnel.

Il faut également savoir qu’aujourd’hui, certains couples font même sponsoriser leur union par une entreprise. Dans la plupart des cas, cette dernière contribue au financement global du mariage. Avec le développement du crowdfunding (financement participatif), les futurs mariés n’hésitent pas à utiliser le concept en créant une liste de mariage participative.

Au lieu de prévoir des cadeaux, chacun des invités participera au paiement des prestations effectuées par le photographe, l’animateur, etc.

Pour que cela fonctionne, il est préférable d’envoyer la liste aux invités, quelques mois avant la célébration du mariage.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.