Marché automobile : le diesel régresse au profit de l’essence et de l’hybride

Pompe de carburant diesel

Jusqu’à l’année dernière, seul le gasoil fait l’objet d’une récupération de la TVA autant pour les véhicules particuliers que pour les véhicules utilitaires. Cette inégalité fiscale a engendré une grande différence au niveau du marché automobile : ce sont les modèles diesel qui prédominaient. Une tendance qui est en train de se renverser.

Avant le début 2017, la majorité des professionnels français souscrivent un crédit voiture afin d’acquérir un modèle diesel. Les achats de ce modèle de voiture comptaient 78,58% du marché. Cela du fait que le gasoil est déductible jusqu’à 100% sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée, selon l’utilisation du véhicule.

En vertu de l’article 31 de la loi des Finances pour 2017, le régime de déduction de la TVA sera aligné progressivement entre les deux types de carburant. À cet effet durant le premier semestre de cette année, on a déjà constaté une baisse des ventes de modèles diesel, en faveur des voitures à essence ou à d’autres énergies alternatives.

Quel taux pour votre projet ?

Les évolutions fiscales de l’essence : un alignement sur cinq ans

Grâce au régime fiscal très attrayant des voitures à gasoil, les entreprises peuvent déduire 80% de la TVA pour une voiture particulière et 100% lorsqu’il s’agit de voiture utilitaire. L’impact a été très énorme car sur les 238 719 véhicules particuliers qui sont immatriculés pour le compte d’entreprises en 2016, on compte 187 583 unités en modèle diesel. Les ventes de voitures diesel effectuées par des professionnels touchaient plus du trois quarts du marché.

Depuis Janvier 2017, la déduction de la TVA sur l’essence a été mise en vigueur par la loi des Finances. Celle-ci vise à aligner les deux sources d’énergie sur cinq ans. Cette année, le taux de récupération est de 10%.

Concrètement, pour une facture d’essence de 120 euros TTC, la valeur HT est de 100 euros, la TVA étant 20 euros. Le professionnel pourra alors récupérer 2 euros de la TVA. Ce taux augmentera de 10% l’année prochaine, et de 20% les prochaines années, pour arriver à 80% à partir de 2021.

Vers un mix énergétique équilibré des flottes d’entreprise

Malgré l’infime substantialité que ce changement génère actuellement sur l’économie des entreprises, les voitures à essence commencent à gagner sa place dans les parcs automobiles des sociétés. En effet, on a constaté une hausse de 21% en comparaison de l’année dernière. D’après les statistiques, 49 976 voitures particulières sont comptées dans les flottes des entreprises durant les six premiers mois de 2017.

Le taux d’utilisation des véhicules à énergies alternatives ou électroniques connaît aussi une hausse considérable. 9 200 voitures hybrides ont été vendues en entreprises pendant le premier trimestre de l’année, soit une augmentation de 24% par rapport à l’année 2016.

Par ailleurs, les ventes de 3 140 véhicules électroniques marquent un taux de progression de 34%. Les marques Toyota et Renault ont dominé le marché avec plus de 60% des ventes.

Le marché des voitures diesel, par contre, a baissé de presque 4 points. En 2016, 187 583 voitures roulant avec le gasoil sont vendues à des entreprises sur 238 719 unités de flottes. Depuis janvier à juin 2017, les ventes sont passées à 185 653 véhicules parmi les 248 056 immatriculés, soit une régression de 78,58% à 74,84%.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.