Une formation pour maximiser les bénéfices du microcrédit et minimiser le surendettement

Billets euros pour des crédits

Souffrant d’une image déplorable à cause de nombreux abus et pratiques douteuses, le microcrédit est pourtant un outil efficace pour les citoyens aux revenus modestes dans les pays du Sud désireux de se lancer dans l’entrepreneuriat. Afin de permettre à ces populations de bénéficier des avantages de la microfinance, la fondation suisse Rafad met en œuvre depuis 2011 un programme d’éducation financière pour maximiser l’utilité de leurs emprunts et échapper au surendettement.

Formation des emprunteurs en priorité…

L’offre de Rafad est destinée aux coopératives et associations de microcrédit à but non lucratif latino-américaines et africaines.

ImportantGrâce à cette alliance et les financements de la Fédération genevoise de coopération, plus de 6000 membres en Amérique du Sud, principalement des femmes, et 3000 personnes en Afrique subsaharienne, ont pu se former.

Ces modules insistent en premier lieu sur l’importance de l’épargne, notamment par la suppression des dépenses inutiles et de la surconsommation.

Ils expliquent ensuite les techniques fondamentales de la création d’entreprises, comme la définition d’objectifs, l’établissement d’un budget, le calcul de la rentabilité des investissements pour couvrir le coût de l’emprunt, qui peut atteindre 25 % en Afrique de l’Ouest, etc.

Les bénéficiaires sont par ailleurs sensibilisés aux risques que peut présenter l’usage des fonds octroyés à des fins autres que les investissements productifs prévus.

ImportantL’action de Rafad porte ses fruits, comme au Mali, où elle a entraîné une augmentation impressionnante de 178,7 % de l’encours de l’épargne des publics formés entre 2013 et 2015. Au Sénégal, les retards de remboursement des prêts ont baissé de manière significative, de 35,1 % à 10,3 %.

En Amérique latine aussi, l’attitude des micro-entrepreneurs a évolué, avec un impact positif sur le taux d’épargne et les retards de paiement.

Quel taux pour votre projet ?

… et accompagnement à une meilleure gestion par les prêteurs

Outre la formation des bénéficiaires finaux, la fondation s’attache désormais à éduquer les institutions de microfinance et organismes de crédit pour une meilleure gestion des prêts. En effet, en particulier en matière de surendettement, les prêteurs ont une part de responsabilité à cause d’un manque de vigilance dans l’étude des demandes de crédit.

Ainsi, le personnel des coopératives et organismes concernés apprend à mieux protéger les emprunteurs au travers d’ateliers sur des thèmes divers : fixation de prix justes, prévention du surendettement, conseil, création d’un système de plaintes.

En parallèle, depuis le début du millénaire, de nombreux pays sur les deux continents ont mis en place un cadre légal pour le secteur, réglementant notamment les taux d’intérêt pour limiter les abus.

Encouragée par l’enthousiasme des participants et les résultats obtenus, Rafad partage son expérience et ses bonnes pratiques avec des ONG et œuvrant hors de l’univers du microcrédit, estimant que l’éducation financière est un pilier du développement.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.