Les diverses solutions de financement pour les besoins liés à la consommation

Billets euros

La demande de crédit à la consommation progresse graduellement. Au cours du premier trimestre 2017, la valeur des prêts octroyés s’est établie à 10 milliards d’euros. Du côté de l’offre, cette hausse s’accompagne d’une multiplication des moyens de financement. Si le prêt bancaire est toujours privilégié, de nouveaux acteurs autres que les banques s’attaquent au crédit à la consommation en lançant des solutions de financement innovantes. Gros plans !

Les statistiques de l’Association Française des Sociétés Financières au mois d’avril indiquent une stagnation de l’activité de crédits à la consommation. Sur le premier trimestre dernier, les crédits conso octroyés ont pourtant augmenté significativement en glissement annuel. 10 milliards d’euros de prêt ont été accordés, soit une hausse annuelle de 6,5%.

Celle-ci est principalement tirée par une progression de l’encours du crédit automobile (véhicules neufs et d’occasion), secteur dynamisé par la location avec option d’achat.

Le crédit traditionnel (crédit affecté, crédit renouvelable et prêt personnel) s’inscrit aussi à la hausse. Une progression annuelle de 1,1% est constatée.

C’est également le cas du crédit à l’habitat et du crédit d’équipement qui, ensemble, affichent une évolution de 0,4% sur le dernier trimestre.

Quel taux pour votre projet ?

Le prêt bancaire, un mode de financement privilégié

De son côté, la FBF (Fédération Bancaire Française) dévoile en juin dernier ses chiffres sur la part des établissements bancaires dans le financement des particuliers. Ceux-ci révèlent que toutes les heures, 150 acquisitions de biens immobiliers et 420 achats de véhicules sont financés par les banques, partout en Hexagone.

Le prêt bancaire est ainsi un moyen de financement plébiscité par les Français. 46,4% des ménages souscrivent un prêt auprès des banques, ce qui renvoie à une valeur totale de 1 115 milliards d’euros de crédits octroyés. 30,7% d’entre eux ont signé un prêt à l’habitat et 25,5% un crédit à la consommation.

En 2016, 5,4% des ménages affirment vouloir contracter un nouveau crédit à l’habitat (contre 4,6% en fin 2015). Les statistiques de l’organisation professionnelle représentante des banques de France montrent alors qu’en avril dernier, l’encours des nouveaux crédits à la consommation s’est établi à 21,7 milliards d’euros.

Les solutions des FinTech

Au vu de la place que tiennent les banques dans le financement des projets des particuliers, il est difficilement envisageable que de nouveaux acteurs pourraient émerger sur le secteur du crédit à la consommation. Certaines FinTech ont pourtant réalisé l’exploit.

Il s’agit notamment de la jeune pousse française Yelloan qui déploie un service de garantie participative. Sa solution inédite d’accès au crédit consiste en une constitution d’une cagnotte, d’un montant égal à 5% de celui du crédit, auprès de 5 proches de l’emprunteur.

La formule s’adresse principalement à une catégorie de personnes exclues du crédit à la consommation, notamment les jeunes, les salariés en CDD, les intérimaires, etc. Cette formule de financement intéresse déjà certains acteurs bancaires. C’est le cas notamment de Financo (filiale du Crédit Mutuel Arkéa), de Monabanq et du Crédit Agricole Consumer Finance.

Les solutions de financement participatif lancées par certaines plateformes se présentent également comme un moyen de bénéficier d’un crédit à la consommation. Citons par exemple le site de crowdfunding Younited Credit qui s’est spécialisé dans le crédit conso.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.