Une alternative d’emprunt idéale pour faire face aux imprévus

Accord de prêt

Quel que soit le prêt auquel on souscrit, il est avant tout essentiel d’en connaître les diverses modalités ainsi que les taux qui s’y appliquent.

Tout crédit doit être balisé par un contrat qui définit les termes d’engagement de chaque partie prenante, à savoir l’emprunteur et la banque. Ainsi, une fois que le client aura lu et approuvé la totalité de la convention, l’on procèdera à la signature des clauses.

Il n’est jamais exclu qu’au moment où elle s’y attend le moins, une situation mette une personne dans un besoin d’argent imminent. Mais ce besoin peut aussi se référer à des travaux immobiliers ou à l’achat d’un bien, tel qu’un véhicule, et qui, dans ce cas nécessite une somme plutôt conséquente dont elle ne pourra pas disposer en entier. Dans ce cas, elle peut s’adresser à un établissement bancaire qui dispose d’une large gamme de prêts correspondant aux besoins de tout un chacun.

Toutefois, avant d’apposer sa signature sur le document qui va sceller l’accord entre l’emprunteur et l’établissement de crédit, il est impératif de lire le contrat de fond en comble de façon à ce que les tenants et aboutissants de chaque terme soient bien compris avant leur approbation.

Quel taux pour votre projet ?

Les termes d’un contrat de prêt

En dehors des termes fondamentaux qui se réfèrent au montant emprunté, aux modalités de remboursement, aux différents délais ainsi qu’au taux effectif global de l’emprunt, un contrat de prêt doit obligatoirement mentionner des parties qui concernent les pénalités aux divers cas possibles.

D’autre part, il est à noter qu’un contrat de prêt peut être renégocié sous certaines conditions, lesquelles figureront aussi dans les clauses du crédit.

Étant donné qu’un emprunteur n’est pas forcément un véritable connaisseur en matière de crédit, et que de toute façon, le contrat de prêt devra contenir des termes techniques et juridiques plus ou moins compliqués, il serait plus raisonnable de solliciter l’avis d’un professionnel en la matière pour expliquer le contenu de la convention avant la signature du contrat. En effet, la législation prévoit une réglementation spécifique pour chaque type de prêt.

Un emprunt libre et non dédié

La majorité des crédits bancaires sont destinés à des usages bien précis, à l’exemple du prêt auto ou du crédit immobilier. Pour ce genre d’emprunt, la somme obtenue ne pourra être utilisée pour une quelconque autre raison différente de celle qui a servi pour la demande. Mais alors, certains besoins ne pourront jamais être couverts si tous les prêts sont dédiés.

Ainsi, afin de permettre aux emprunteurs d’utiliser l’argent de leur prêt, les banques ont créé le concept du crédit personnel. Ce type de prêt permet à un emprunteur de financer l’achat d’un nouveau véhicule ou d’un bien de valeur ou encore des travaux de rénovation qui ne seront pas pris en charge par les différents dispositifs existants.

Cependant, même si cette catégorie de crédit présente une certaine liberté de gestion, elle est toujours balisée par certaines règles qui doivent être respectées. Enfin, il est à noter que, comme tout crédit, le prêt perso présente des possibilités de rachat selon les conditions de renégociation de crédit en vigueur au sein de l’établissement financier auprès duquel il aura été contracté.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.