Neutralité carbone pour Paris en 2050, c’est possible !

Icone pour diminuer le carbone

D’ici 2050, Paris pourrait atteindre la neutralité en matière d’émissions de carbone. C’est la conclusion d’une étude du cabinet Elioth réalisée à la demande de la mairie de la ville. Pour atteindre cet objectif, la capitale doit favoriser une rénovation énergétique massive et encourager le recours à des procédés de construction plus respectueux de l’environnement.

Massification de la rénovation énergétique des logements

S’agissant des émissions de carbone, le bâtiment est à traiter en priorité dans la capitale. En effet, 80 % des bâtiments parisiens étant antérieurs à la 1re réglementation thermique (1974), le secteur produisait 5,4 gigatonnes d’émissions en équivalent CO2 en 2014. Sur l’échelle du diagnostic de performance énergétique, 70 % de ce bâti a obtenu une note comprise entre E et G.

D’ici à 2032, la municipalité vise ainsi 24 000 rénovations de logements privés par an, et 5500 sur le segment social. Pour simplifier la réalisation de ces travaux et les financer, l’ouverture du label RGE à certains syndics de copropriétés dûment formés et certifiés est envisagée.

D’autres solutions de financement sont avancées : les économies prévues sur 30 ans, la contribution de tiers financeurs et les différents dispositifs publics d’aide à l’amélioration de l’habitat (subventions de l’Anah, éco PTZ, CITE, certificats d’économies d’énergie). Les ménages les moins fortunés pourraient bénéficier d’offres adaptées fournies par des tiers de financement et proposées par la mairie de Paris et la Caisse des Dépôts.

Quel taux pour votre projet ?

Révolutionner les modes de construction

En parallèle de la rénovation pour l’existant, un changement en profondeur s’impose quant à la manière de construire. La conception des nouveaux bâtiments s’inscrit dans une logique « zéro carbone ».

Elle fait intervenir au maximum des matériaux « biosourcés » comme la laine de mouton, le liège, la paille, le chanvre, ou le bois. Les auteurs du rapport prévoient d’ailleurs de « tripler l’usage du bois dans la construction » à l’horizon 2030. En 2050 au plus tard, le quart des toits parisiens devra être muni de panneaux photovoltaïques. Ils se sont également penchés sur la réduction du coût des travaux en recommandant le choix de procédés rapides reposant sur la préfabrication.

Enfin, dans un monde dominé par les nouvelles technologies, la domotique, les compteurs communicants et le Big Data deviennent incontournables pour gérer les consommations et la production de l’énergie. Autant de clés pour que Paris passe à une ère différente en moins de quatre décennies.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.