La hausse des prix au Royaume-Uni suite au Brexit et à la chute de la livre

 Des pièces de Livre sur le drapeau britannique

L’Office national des statistiques britannique a récemment publié ses chiffres de février concernant l’indice des prix à la consommation. En hausse de 2,3 % pour le second mois de l’année, il ne dépasse l’augmentation des salaires que de 0,1 point. Conséquence de cette inflation, les Britanniques ont perdu de leur pouvoir d’achat.

La hausse des prix à la consommation dépasse celle des salaires

Cela fait presque deux ans et demi que la courbe de l’indice des prix à la consommation n’avait pas croisé celle des salaires.

Important En effet, pour la première fois depuis octobre 2014, alors que les salaires ont augmenté de 2,2 % en janvier, l’autre indicateur les a dépassés en atteignant 2,3 % de progression.

Le phénomène est dû à la fois au Brexit et à la chute de la livre sterling, en repli de presque 15 % par rapport à l’euro depuis l’annonce du résultat du référendum. Conséquence, le pouvoir d’achat des consommateurs a nettement baissé.

Dans un tel contexte, les volumes de prêt à la consommation pourraient connaître une croissance notable au cours des semaines à venir.

Quel taux pour votre projet ?

Les prix s’envolent dans le commerce de détail

Le retour de l’inflation se sent dans le commerce. Cet hiver, le prix de nombreux fruits et légumes a doublé, voire triplé, à cause des conditions météo déplorables en Espagne, qui ont privé les magasins britanniques de certains produits. En parallèle, la livre s’est fortement dépréciée, renchérissant les produits importés au Royaume-Uni. Ainsi, les marchands ont préféré retirer de la vente certains légumes, hors de portée de la bourse des acheteurs. Le printemps devrait être moins rude avec l’arrivée progressive sur le marché de produits récoltés localement, donc achetés en livres sterling.

Les légumes ne sont pas les seuls à être frappés par cette forte hausse. Le paquet de riz ou encore les crustacés provenant de France sont plus chers de plusieurs livres. Pour autant, l’inflation n’est pas encore la préoccupation majeure des petits marchands. Les principaux sujets de préoccupation actuels sont la concurrence des grandes surfaces et la suppression des emplacements pour le stationnement, qui compliquent l’accès au marché.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.