Les Etats-Unis enregistrent des records dans les ventes de véhicules

 Dollars et voiture en miniature

Aux États-Unis, le secteur automobile multiplie les records en matière de nombre de véhicules vendus, mais aussi au niveau des retards de remboursement des prêts auto qui vont bientôt atteindre le pic de 2008. Les analystes financiers commencent à sérieusement craindre les conséquences de cette situation qui risque de s’aggraver encore avec la concurrence accrue entre prêteurs.

La bulle automobile va-t-elle exploser ?

Record de ventes, record de prêts, record de retard dans les remboursements… Les analystes financiers ont les yeux rivés sur le marché automobile dont la croissance fait craindre le pire. Sur les trois derniers mois de 2016, on a enregistré le plus haut montant de prêts automobiles depuis 18 ans : 142 milliards de dollars.

Cela fait plusieurs années que le secteur automobile américain connaît une croissance importante. En 2016, 17,55 millions de voitures ont été vendues.

Mais avec le ralentissement du marché américain, la société d’analyse financière Moody’s Investors Service s’attend à un recul des ventes pour 2017 et craint que les organismes de crédit ne se lancent dans une concurrence féroce pour décrocher des clients, quitte à être moins sélectifs dans le choix des emprunteurs.

Dans son dernier rapport, Moody’s parle de risque accru pour les prêteurs si les conditions des crédits sont trop avantageuses pour les emprunteurs, alors que les capitaux propres négatifs ont augmenté.

Quel taux pour votre projet ?

Des retards importants dans les remboursements

Chez les institutions américaines, l’inquiétude grandit. Au dernier trimestre 2016, les défaillances en matière de remboursement d’emprunt automobile ont atteint un niveau qu’on n’avait pas vu depuis 2008.

Les mensualités non remboursées dans le délai prévu de 30 jours après l’échéance ont grimpé jusqu’à 23,27 milliards de dollars, frôlant les 23,46 milliards du premier trimestre 2008. Et les retards supérieurs à 90 jours dépassent 8,2 milliards de dollars.

D’ores et déjà, les concessionnaires intègrent dans leurs nouveaux prêts les pertes subies sur les crédits précédents et remettent sur le marché le véhicule en allongeant le nombre de mensualités. Comme il n’est pas question pour eux d’accorder des remises pour compenser cette hausse du coût du crédit, nul ne sait combien de temps va résister cette bulle avant d’éclater.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.