L’endettement des ménages canadiens atteint des niveaux inquiétants

 Ménages canadiens endettés

La situation est alarmante. Selon le dernier rapport de Statistique Canada, dont les résultats ont été publiés le 15 mars dernier, la dette des ménages canadiens a franchi un nouveau sommet historique au quatrième trimestre 2016, alors qu’il avait déjà atteint un niveau record à la même période de l’année 2015.

Crédit bancaire : les ménages canadiens sous perfusion

Selon le dernier rapport de Statistique Canada, les ménages canadiens continuent de carburer au crédit. En temps normal, une telle nouvelle devrait ravir les observateurs, étant donné que le recours à l’emprunt bancaire est une bonne chose pour l’économie, car elle permet de stimuler la consommation.

Sauf que dans le cas présent, ce genre d’information ne prête pas à sourire, elle suscite même des inquiétudes. En effet, les données publiées par l’organisme fédéral révèlent une hausse « alarmante » de la dette des foyers canadiens au quatrième trimestre 2016.

Ainsi, le taux d’endettement des Canadiens (par rapport à leurs revenus) est passé de 166,8 % à 167,3 % d’un trimestre à l’autre, atteignant ainsi un nouveau record. Cela signifie qu’un ménage doit rembourser 167 dollars de dettes pour 100 dollars de revenus. Autrement dit, les Canadiens vivent au-dessus de leurs moyens.

Quel taux pour votre projet ?

2029 milliards de dettes…

D’après toujours Statistique Canada, l’encours total des crédits bancaires – crédit conso (cartes de crédit, carte de détaillants…), prêts personnels (crédit auto, crédit affecté…), prêts hypothécaires – s’est élevé à 2 029 milliards à la période T4 de 2016.

La situation s’est toutefois légèrement améliorée, note l’Equifax dans une récente étude. Selon le cabinet d’offre de crédit, 46 % des consommateurs auraient ainsi fait des efforts pour ne pas avoir à s’endetter de façon excessive, limitant par là le recours aux cartes de crédit.

Seule ombre au tableau : l’Equifax explique que, parallèlement, 37 % d’entre eux ont vu leurs dettes exploser.

Un recours accru aux crédits auto

Autre enseignement tiré sur le rapport de Statistique Canada : si les prêts hypothécaires représentent la part la plus importante de l’encours total, on sait que les prêts personnels destinés à l’achat d’un véhicule connaissent également un fort engouement auprès des emprunteurs canadiens. Ainsi, la production de crédit auto a progressé de 7,9 % au quatrième trimestre 2016.

L’endettement des ménages s’accentue rapidement en Ontario et au Nouveau-Brunswick

Par répartition géographique, les plus fortes hausses de l’endettement des Canadiens (hors dettes immobilières) sont observées en Ontario (+4,2 %) et au Nouveau-Brunswick (+3,7 %). Au Québec et en Nouvelle-Écosse, la dette moyenne a progressé de +3 % en 2016.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.