Wells Fargo à nouveau dans la tourmente

 Bâtiment de Wells Fargo

Décidément, Wells Fargo continue de faire la Une des médias. Cependant, le groupe américain fait plus parler de lui pour ses déboires judiciaires que pour ses résultats financiers. En effet, après le scandale des comptes factices, la banque se trouve aujourd’hui à nouveau dans l’œil du cyclone. Cette fois-ci, elle est accusée d’avoir prélevé des primes d’assurances auto indues à ses clients.

Wells Fargo rattrapée par un nouveau scandale

La banque californienne continue de défrayer la chronique. Après les affaires des comptes fictifs, Wells Fargo se retrouve embourbée dans un nouveau scandale qui risque d’écorner un peu plus son image.

Relayé par l’agence de presse Reuters, le groupe financier américain a en effet reconnu dans un communiqué récent que près d’un demi-million de ses clients lui ont versé des primes indues sur l’assurance de leur prêt automobile.

Après vérification des politiques mises en œuvre entre 2012 et 2017, Wells Fargo a constaté que près de 570 000 personnes ont été amenées à payer des primes en trop durant cette période. Nous nous engageons à restituer les trop-perçus aux clients et à les indemniser pour le préjudice subi.
Quel taux pour votre projet ?

Une facture salée

Le coût de ces indemnisations se chiffrerait à 80 millions de dollars, dont 64 millions seront versés directement en cash aux clients lésés, alors que les 16 millions restants leur seront restitués sous forme d’un ajustement de leur compte bancaire.

Ce nouveau scandale concerne les contrats d’assurance dits « collatéraux » (Collateral Protection Insurance), qui sont généralement exigés par les banques avant d’accorder un crédit auto.

Important Reuters rappelle pour sa part que ces assurances permettent à l’établissement bancaire de se prémunir contre les risques d’impayés, mais aussi contre une forte décote du véhicule à la revente.

Un processus de contrôle interne inefficace

Après analysé les nombreuses plaintes déposées par ses clients en 2016, la banque californienne a conclu que ses contrôles internes étaient défaillants. Ainsi,

des clients ont continué à verser des primes alors qu’ils ont déjà payé l’assurance de leur voiture, alors que dans certains cas, ce prélèvement a conduit à l’insolvabilité du client et qui, du coup, a vu son véhicule saisi

Wells Fargo.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.