L’endettement du secteur privé s’accroît de manière inquiétante

 Hommes d'affaires

Au début de l’année 2017, l’endettement du secteur privé atteignait 130% du PIB, d’après les chiffres de la Banque de France. Il dépasse déjà celui de l’Italie et de l’Allemagne. Néanmoins, il est encore moins élevé que celui du Royaume-Uni et de l’Espagne. Le plus inquiétant est celui des entreprises.

En Hexagone, l’endettement des ménages et des sociétés progresse rapidement. Il a bondi de 34 points de PIB sur une période de dix ans. Cette augmentation est semblable à celle de la dette publique. Au premier trimestre de l’année, celle-ci a abouti à 98,8% du PIB alors qu’en début 2017, elle était de 65,5%.

Il faut savoir qu’en un an, la charge financière des sociétés connaîtrait une hausse de cinq milliards d’euros avec un accroissement de 100 points de base des taux d’après les statistiques de la Banque de France. Notons également que les sociétés françaises parviendraient toutefois à réduire leur besoin de financement en profitant des réductions de prélèvements obligatoires.

Quel taux pour votre projet ?

La dette la plus préoccupante

C’est notamment l’endettement des sociétés françaises qui est troublant. Il a connu une hausse de 750 milliards d’euros en dix ans. Il a presque atteint celui des entreprises espagnoles. Il est par ailleurs supérieur à celui des établissements britanniques.

En effet, il représente 72,1% du PIB. C’est le double de celui des institutions non financières allemandes. Les taux d’intérêt bas se trouvent à l’origine de cette augmentation. En revanche, la dette des ménages semble maîtrisée. Elle est inférieure à la moyenne de la zone euro.

Le point de vue des économistes du Crédit Agricole

Le recours à la dette est dû au fait que les grandes entreprises peuvent facilement accéder aux marchés financiers, d’après les économistes du groupe Crédit Agricole. Dans une étude publiée le mois dernier, ils ont estimé que :

Du fait d'une faible croissance et du niveau élevé des impôts et charges, l'autofinancement des sociétés ne suffit pas à couvrir les dépenses de stocks et d'investissement. Les nouvelles mesures de soutien (pacte de responsabilité, crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) n'ont permis qu'une réduction très graduelle de ce besoin de financement. D'où un recours constant à l’endettement.

Les économistes du Crédit Agricole.

Les crédits à la consommation serviraient notamment à des prises de participation au capital de sociétés étrangères. Tout en affirmant que la dette paraît contenue, les économistes du Crédit Agricole expliquent également que :

De nombreux éléments invitent à relativiser la forte hausse de l'endettement des sociétés françaises.

Les économistes du Crédit Agricole.

La plupart des sociétés pourraient rencontrer des difficultés parce qu’elles ont signé des contrats de prêt à taux variable. En outre, les taux d’intérêt risquent également de remonter. Lorsque cela sera le cas, la charge financière des sociétés va aussi s’accroître comme leur capacité de paiement et leurs bénéfices.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.