Étudiants : quatre pistes pour financer ses études

Financement d'etudes

Le bac en poche, vous avez déjà une idée plus ou moins précise de l’université où vous allez vous inscrire, mais également du parcours que vous voulez suivre. Reste une question : comment financer vos études ? Voici quelques pistes pour vous aider à payer vos frais de scolarité sans forcément casser la tirelire.

Les bourses publiques

Différentes bourses publiques sont disponibles pour les étudiants français. Parmi celles-ci, la bourse sur critères sociaux. Son principe ? Vous percevez une allocation mensuelle dont le montant est fixé selon le revenu annuel de vos parents, votre situation familiale et l’éloignement de votre lieu d’étude par rapport à votre domicile (entre 1007 euros et 5545 euros par an en 2015-2016).

Répartie en 9 échelons de 0 à 7, elle vous permet de bénéficier d’une exonération des frais d’inscription et de cotisation au régime de sécurité sociale. Sachez toutefois que vous devez faire votre demande entre janvier et mai. Il vous suffit pour cela de constituer un dossier social étudiant (DES).

Vous êtes éligible à la bourse sur critères sociaux et vous avez en même temps décroché la mention « très bien » ? Vous pouvez alors prétendre à l’aide au mérite. Ce coup de pouce financier, qui s’élève à 900 euros en 2016 et attribués pour une année universitaire, récompense les bacheliers les plus brillants. Elle peut aussi être accordée aux étudiants qui s’engagent dans un cursus long (comme un master ou des études de médecine).

Quel taux pour votre projet ?

Les bourses privées

En partenariat avec des fondations ou des associations d’anciens élèves, les instituts supérieurs proposent souvent des bourses d’études. C’est notamment le cas de Polytechnique et des HEC qui dispensent tous les étudiants boursiers de frais de scolarité et de frais de concours.

Certaines entreprises peuvent également accorder des bourses ou prix d’excellence pour les plus méritants qui, une fois leur diplôme en poche, seront directement embauchés dans ces mêmes entreprises.

Demander un prêt étudiant garanti

Pour les moins de 28 ans, il est possible de bénéficier d’un prêt étudiant garanti par l’État et d’emprunter jusqu’à 15 000 euros. Comme son nom l’indique, il ne nécessite aucune caution parentale, puisque c’est l’État qui se portera garant auprès de la banque.

Le financement participatif

Enfin, vous pouvez faire appel au crowdfunding pour vous aider à payer vos frais de scolarité. Aujourd’hui, des plateformes telles que StudyLink ou Eduklab permettent à des étudiants d’emprunter auprès d’investisseurs bienveillants pour financer leurs études.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.