Quand le découvert éclipse le crédit renouvelable

Tresorerie passagere : le decouvert

Pour faire face aux imprévus les français font dans la facilité en optant pour le découvert. Ils veulent surtout éviter les problèmes de trésorerie passagers.

Un comparateur bancaire révèle que les français sont de plus en plus enclins à faire une demande d’autorisation de découvert. Même les ménages les plus aisés et ceux qui n’ont jamais été confrontés à une situation de découvert n’échappent pas à cette tendance.

La Banque de France relève ainsi un encours des découverts très proche du record de l’été 2015. Les personnes interrogées expliquent cette tendance par un problème de trésorerie passager, ainsi que par une mauvaise gestion.

Quel taux pour votre projet ?

Une étrange tendance chez les français

On apprend que près de 68 % des français, même les plus aisées, aspirent à une autorisation de découvert. Pour rappel, cette option désigne la possibilité de retirer un montant supérieur à celui déposé sur un compte, afin d’honorer des paiements en cours ou à venir. Même ceux qui n’ont jamais été en situation de découvert sont en proie à cette étrange tendance.

Ils représentent 42 % des sondés. Les chiffres émis par la Banque de France corroborent ces taux. Fin mars 2016, elle a effectivement relevé un encours des découverts de 7,6 milliards d’euros, une grande première depuis 1993. Notons que le record enregistré à l’été 2015 était de 7,65 milliards d’euros.

Crédit renouvelable, une solution obsolète ?

Chez les français, le découvert prend le dessus sur le crédit renouvelable. Ce prêt réutilisable au fil de l’évolution du remboursement n’est plus privilégié lorsqu’il s’agit de faire face à un imprévu.

Deux raisons permettent d’expliquer cette tendance.

1Problème de trésorerie passager

30% des personnes interrogées ont un découvert autorisé jusqu’à 500 euros.

2Mauvaise gestion

Près 50 % des sondés ont avoués ne pas prévenir leurs banques quand ils se trouvent dans le rouge.

Ce « laxisme » ne fait pourtant qu’augmenter le coût : une moyenne de 59,80euros par an et par client pour les commissions d’intervention (découvert non autorisé). À ce montant s’ajoutent les taux d’intérêt de 10 % en moyenne.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.