Pour HSBC France, le numérique est le complément indispensable de son modèle traditionnel

HSBC developpe une nouvelle strategie dans le numerique

D’ici à 2018, HSBC France projette de consacrer 90 millions d’euros pour améliorer l’expérience numérique de ses 850.000 clients et séduire davantage d’internautes. Pierre Ruhlmann, le directeur de la banque de particuliers et de gestion de patrimoine pour l’Hexagone, en dit plus sur la stratégie de la filiale de la banque britannique.

L’évolution digitale est incontournable…

La digitalisation croissante des services, y compris bancaires, et les nouvelles habitudes de consommation, notamment l’usage des terminaux mobiles, remettent en question le modèle traditionnel de la banque de détail. De plus, les fintechs intensifient la concurrence avec leurs innovations constantes en la matière.

En parallèle, la chute des taux d’intérêt impacte lourdement les revenus des banques de détail françaises, le faible rendement des dépôts s’ajoutant à la rude compétition sur les prêts. Cette conjoncture impose à tous les établissements de maximiser les économies et de trouver d’autres leviers de croissance à activer.

Quel taux pour votre projet ?

… avec 3 axes principaux…

Bien que la banque mise énormément sur le numérique, elle n’entend pas se positionner sur la même niche que les pure players, mais privilégie une approche multicanale. Ainsi, le développement du web et du mobile vise à offrir un service premium à une clientèle multibancarisée, quel que soit le type de canal qu’elle utilise. Cette stratégie s’accompagne de tarifs conséquents, à l’image de la pratique d’Apple dans le domaine du high-tech.

Pour atteindre cette excellence, HSBC France a doté son application iPhone de la Touch ID, qui permet l’authentification par empreinte digitale. Apple Pay, son service de paiement mobile, sera lancé dans les mois à venir, de même qu’un outil de gestion budgétaire et l’agrégation de comptes externes, en partenariat avec la fintech Linxo.

En plus de l’ergonomie, la banque travaille sur l’autonomie pour optimiser l’ouverture de compte en ligne, la demande de crédit immobilier ou la souscription de prêt personnel. Enfin, en sa qualité de banque patrimoniale, elle n’oublie pas le conseil, avec mis à disposition de robo-advisors d’ici la fin de 2016, et le partage avec les clients de l’information financière utilisée par ses collaborateurs en agence.

… mais les agences ne seront pas supprimées

HSBC France proposera de plus en plus de services digitaux, mais toujours avec un réseau d’agences, dont certaines seront néanmoins regroupées. Cette mixité s’inscrit dans la recherche d’une accélération des démarches sans nuire au relationnel, afin de compléter son dispositif traditionnel d’acquisition de clients.

Avec son programme, de 850 000 adhérents actuellement, HSBC France ambitionne de conquérir 10 000 nouveaux clients en ligne sur la première année, ce chiffre étant appelé à augmenter au fil des années.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.