Le crédit à la consommation : bien parti en 2015

Hausse production de crédit

Le marché des crédits à la consommation continue de prendre son envol au premier trimestre 2015. Selon les chiffres publiés par l’Association française des sociétés financières (ASF), la production grimpe de 8,2 % en mars, soit son meilleur niveau depuis 2011.

Le crédit conso repart à la hausse

Avec 3,15 milliards d’euros de crédits accordés en mars, le marché ne s’est jamais aussi bien tenu depuis quatre ans, souligne l’Association française des sociétés financières (ASF).

Malgré les mauvaises performances en février (-1,5 %), la production progresse de 1,9 % sur les trois premiers mois. Des chiffres à relativiser toutefois, car si le secteur semble retrouver des couleurs au premier trimestre, ils restent très largement en deçà de son niveau d’avant-crise. Sur l’ensemble des douze derniers mois, les activités se contractent de -21,8 % par rapport au pic atteint en septembre 2008.

Pour financer l’acquisition d’un véhicule neuf, la location avec option d’achat, en hausse de 61,3 %, demeure toujours plébiscitée, tandis que les financements de biens d’équipement du foyer sont en grande forme (+7,3 %). Mais on ne peut pas en dire autant du crédit renouvelable. Celui-ci accuse un nouveau repli au mois de mars (-1,9 %).

Le retournement de la tendance amorcé en 2014 semble ainsi se poursuivre au premier trimestre de 2015.

Malgré la reprise, la part des ménages détenant un prêt conso a fortement regressé

Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris Ouest, attribue cette baisse historique du crédit à la consommation au pessimisme des Français en matière de pouvoir d’achat et au marché du travail en berne.

D’après cet expert, les ménages semblent peu enthousiastes à entreprendre « des projets de consommation durable ». Et c’est sans compter sur l’entrée en vigueur des lois Lagarde et Hamon sur le crédit renouvelable, qui a constitué un véritable frein.

En outre, la part de ménages détenant un prêt conso a fortement régressé en six ans, passant de 34 % en 2008 à 25,6 % en 2014.

Michel Mouillart rappelle que cette tendance à la baisse du taux de détention de crédits n’est pas sans danger pour l’économie, dans la mesure où les crédits sont généralement destinés au financement des projets de vie et d’équipements, et que la consommation des ménages pèse 60 % du PIB.

Archives

Le meilleur taux pour votre crédit conso
Montant de votre prêt
Durée
12 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Trouver gratuitement
et en 5 minutes le meilleur
taux sur notre comparateur
crédit conso
quels taux ?
Crédit conso
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de crédit adaptées à votre projet.
Étude
gratuite et sans
engagement
obtenez des taux personnalisées en quelques minutes
Quel taux pour votre crédit ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.