Les astuces des Français pour faire face aux difficultés financières

Réaction des français face à la baisse du pouvoir d’achat

Les Français auraient besoin de 464 euros supplémentaires par mois pour faire remonter leur pouvoir d’achat et vivre « confortablement », conclut l’enquête rendue par CSA-Cofidis.

Les conséquences de la baisse du pouvoir d’achat des Français

À cause de cette perte de pouvoir d’achat, 53 % des Français ont diminué leurs dépenses d’habillement et de loisirs, mais 21 % des sondés déclarent également réduire leur budget alimentation, sans oublier les dépenses énergétiques.

  • Si ces secteurs sont les plus fortement impactés, c’est parce que ce sont ceux où les prix ont connu des hausses importantes durant l’année écoulée d’après les chiffres de l’INSEE.

C’est le cas de l’habillement, notamment les chaussures, les prestations de santé, les transports, les communications (+2,1 %) et le tabac (+3,5 %). En matière d’alimentation, la seule progression observée concerne les poissons et les crustacés frais (+3,3 %), tandis que d’autres, comme les fruits et légumes, sont orientés à la baisse (-10 %).

Mais en dépit de toutes ces restrictions, les Français sont encore 20 % à finir régulièrement le mois à découvert, et 50 % à s’être retrouvés dans le rouge au moins une fois au cours des douze derniers mois.

Quel taux pour votre projet ?

Les astuces des Français pour s’en sortir

Afin de réussir à joindre les deux bouts, les personnes interrogées recourent à différentes solutions.

48 % sont contraintes de se servir dans leur épargne et 7 % à contracter un crédit à la consommation. Pour 36 %, le changement des habitudes de consommation s’est imposé. Près de 68 % des répondants ont déclaré avoir déjà effectué des achats d’articles d’occasion en ligne et/ou chiné dans des vide-greniers.

Dans tous les domaines, la débrouille devient courante. Les Français échangent leurs maisons pendant les vacances, louent du matériel ménager, une voiture, des vêtements… Et afin de réduire les dépenses de carburant, le covoiturage explose et les sites spécialisés se multiplient pour faciliter la mise en relation de particulier à particulier.

Autre technique très tendance, le « Do it yourself » ou « Fait maison » encourage à réaliser toutes sortes d’articles à la maison au lieu de les acheter tout faits : décoration intérieure, cuisine, couture... Aujourd’hui, cultiver soi-même son potager est fréquent, deux Français sur cinq s’y sont déjà mis.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.