Crédit renouvelable : part de marché croissante pour les banques

Part de marché du crédit renouvelable en hausse pour les banques

Les banques sont actuellement en train de refaire leur retard sur les établissements spécialisés en matière de distribution de crédits renouvelables. Cette tendance est liée à deux principaux facteurs : un différentiel de taux conséquent et un recul généralisé du marché des crédits revolving.

Des taux bien moins élevés

Des chiffres issus du rapport 2014 du comité de suivi de la réforme de l'usure de la Banque de France révèlent ainsi que les banques détiennent désormais 46,4 % du marché des crédits renouvelables contre 49,8 % pour les établissements de crédit spécialisés. Il y a 3 ans, en mars 2011, l’écart était bien plus conséquent, avec 57,9 % pour les établissements de crédit et 38,7 % pour les banques.

La plupart des analystes s’accordent pour dire que les banques doivent principalement leur remontée à des taux bien plus attractifs, parfois même jusqu’à deux fois inférieurs à ceux des établissements spécialisés. Ainsi, alors que ces derniers proposent des crédits renouvelables à 13,1 % en moyenne, le taux nominal moyen de ceux des banques n’est que de 5,9 %.

  • Pourquoi un tel écart ? Principalement parce que les banques, qui ont une meilleure connaissance de leurs clients, disposent de bien plus d’éléments pour apprécier leur niveau de risque réel et pour offrir des taux plus bas aux meilleurs profils.
Quel taux pour votre projet ?

Le marché du crédit renouvelable en baisse

La contraction du volume de crédit renouvelable a aussi contribué à ce rééquilibrage du marché. Le crédit revolving est en effet de moins en moins utilisé par les ménages qui l’abandonnent progressivement au profit des prêts personnels qui représentent actuellement 49 % du marché alors que la proportion de crédits renouvelables est passée à 16 % contre 18 % en 2011.

C’est une conséquence directe de la Loi Lagarde dont l’un des principaux objectifs était ouvertement la réduction du volume de crédits renouvelables, souvent incriminés comme l’un des principaux facteurs de surendettement.

Elle avait notamment endurci les conditions d’octroi d’un crédit revolving, obligeant les établissements de crédit à consulter le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers avant de conclure un contrat avec un nouveau client.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.