L'inflation négative fait craindre un risque de déflation

Risque de déflation

Les prix à la consommation ont reculé de 0,3 % sur un mois en France en juillet. Cette inflation négative pourrait avoir des conséquences fâcheuses, notamment un risque de déflation.

Des risques de déflation bien réels en Europe

L'indice des prix à la consommation hors tabac a augmenté de 0,4 % sur un an en juillet 2014. C'est le même taux qu'en juin, alors qu'il était de 0,7 % en avril et en mai selon l'Insee. La France n'est pas le seul pays en Europe à afficher un si bas niveau d'inflation. Il est de 0,8 % sur un an en Allemagne, son plus bas niveau en quatre ans.

Ces très bas niveaux d'inflation font craindre un risque de déflation généralisé en Europe, comme c'est le cas au Portugal, qui affiche un taux d'inflation négatif sur un an. La France n'en est pas encore là, mais le risque de ralentissement, voire de paralysie, de l'économie suite à une baisse durable des prix est bien réel.

Quel taux pour votre projet ?

L'État, première victime de la baisse des prix

Cette baisse des prix pourrait déjà faire une première victime : l'État, qui, ayant basé son budget sur des prévisions d'inflation de 1,2 % par an en moyenne, verrait ses rentrées de TVA bien amoindries.

La baisse n'est cependant pas généralisée, et les variations saisonnières habituelles sont toujours constatées. Ainsi, période de vacances scolaires oblige, les prix des hôtels, des voyages et des services liés au tourisme en général ont augmenté.

Les prix dans le transport aérien affichent ainsi une hausse de +14 % sur un mois (-0,3 % sur un an), +17,5 % (+0,2 % sur un an) pour ceux des voyages touristiques tout compris, et +2,3 % (+3,0 % sur un an) pour ceux des services d'hôtelleries, restaurants et cafés. La plus forte hausse sur un mois concerne les frais de location de résidences de vacances qui font un bond de +25,6 % (+0,4 % sur un an). De quoi réfléchir à l'obtention d'un prêt personnel dans le cas où les finances ne seraient pas suffisantes.

En revanche, les prix des vêtements et chaussures ont reculé de -13,4 % du fait des soldes estivales (1,8 % sur un an). Ceux de l'énergie affichent une hausse modérée de +0,1 % sur un mois et de +0,7 % sur un an.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.