Détention régionale hétérogène des crédits à la consommation et immobiliers

Lieu de détention d'un credit a la consommation en France

Suite à la présentation de la nouvelle carte des nouvelles régions françaises par le Président, une étude se penche sur la détention régionale de crédits à la consommation et immobiliers par les Français.

Crédits à la consommation : les Franciliens en décalage par rapport au reste de la France

Avec 21 % (contre 36 % par le passé), la région parisienne détient un des taux de crédit à la consommation les plus faibles alors que le reste de la France se situe à 28 % (contre 37 % par le passé).

Si les emprunteurs franciliens sont peu enclins à la souscription de crédits à la consommation par peur d'un endettement plus lourd. De plus, à cause des prix du foncier plus élevés en Ile-de-France, ils ont des difficultés à fournir des garanties suffisantes et un apport personnel conséquent.

Le plus bas niveau se trouve dans le Sud-ouest (24 %), tandis que le Sud-est égale la moyenne de la province et s'établit à 29 %, un point devant le Nord-Est.

Quel taux pour votre projet ?

Le Nord-Ouest détient le record de détention de crédit immobilier

Fin 2013, le nord-ouest de la France détient la plus forte proportion de crédit immobilier en cours (38 %). La plus faible se situe dans le Sud-Ouest (28 %), alors que le Sud-Est et le Nord-est sont pratiquement à égalité à 30 % et 31 %. Quant aux Franciliens, ils sont 30 % à déclarer avoir un emprunt immobilier.

Paradoxalement, alors que les taux de crédit sont descendus à leur plus bas niveau historique, les chiffres du crédit immobilier sont en recul, puisque les Parisiens et les Provinciaux étaient respectivement à 41 % et à 45 % par le passé à en détenir un.

50 % des Français n'ont aucun crédit

Alors que 10 % des Français déclarent posséder simultanément un prêt à la consommation et un crédit immobilier, 58 % n'en ont aucun. Dans le détail, les habitants des provinces sont 12 % à cumuler les deux types de crédit, contre 9 % pour les Franciliens.

En revanche, 58 % des Franciliens et 52 % des Français en province n'ont aucun crédit en cours. Concernant les intentions de souscription dans le futur, les Franciliens sont plus nombreux (44 %) par rapport aux habitants de province (39 %), un choix que les experts expliquent par le dynamisme économique et le bassin d'emplois plus importants du côté de la capitale.


J’emprunte
sur
12 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.