Pfizer/BioNTech délivre des résultats partiels de Comirnaty sur les 5-11 ans

enfant se faisant vacciner

Selon Pfizer et BioNTech, leur vaccin anti-Covid est bien toléré et sûr pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Une conclusion établie à partir des résultats partiels d’un essai clinique mené dans plusieurs pays par les deux laboratoires. Ceux-ci ont également montré que le dosage approprié au sérum Comirnaty provoque une réaction immunitaire puissante.

De l’autre côté de l’Atlantique, les cas pédiatriques de SARS-CoV-2 ont été multipliés de 240 % depuis deux mois. Résultant principalement de la propagation du variant Delta, cette flambée souligne la nécessité d’une vaccination, d’après le PDG de Pfizer. De surcroît, l’immunisation des plus jeunes favoriserait l’atteinte de l’immunité collective. En effet, les enfants peuvent transmettre le coronavirus, bien qu’ils contractent plus rarement des formes sévères.

Néanmoins, des problèmes éthiques sont soulevés par cette question. L’approbation d’un vaccin réside dans l’appréciation du rapport intérêts/risques. Cependant, même si les laboratoires font état de données attestant des risques faibles, les bienfaits doivent être jugés suffisamment considérables.

Je trouve la meilleure assurance santé

La France vaccine déjà certaines catégories d’enfants

Valable sur le plan tant collectif qu’individuel, cette condition s’avère indispensable pour élargir la vaccination aux enfants. À ce propos, le ministère de la Santé recense en France 8 700 vaccinés chez les enfants de 10-11 ans. Pour ceux âgés de 5 à 9 ans, l’injection de sérum anti-Covid a touché 492 d’entre eux. À titre de précision, tous ces patients ont bénéficié d’une dérogation exceptionnelle de vaccination. La cause en est qu’ils montrent des facteurs de risque extrêmement sérieux en cas d’infection au SARS-CoV-2.

Dans cette éventualité, être couvert par une assurance santé peut se révéler d’une grande utilité.

Pour profiter des meilleurs contrats, il est conseillé de se référer à un comparatif mutuelle.

En Israël, les enfants de 5-11 ans risquant de formes graves du coronavirus sont vaccinés depuis début août 2021. Là encore, il s’agit d’une permission exceptionnelle sans considération des informations cliniques. Le ministère local de la Santé révèle par ailleurs que chaque inoculation est examinée individuellement.

Un sérum sûr pour la population étudiée

Le 20 septembre 2021, d’importantes données sur la vaccination des 5-11 ans ont été livrées par BioNTech et Pfizer. À cette date, les deux laboratoires ont publié les résultats partiels de l’étude clinique de Comirnaty sur ce public. D’après eux, leur sérum anti-Covid est bien toléré et sans risque pour les enfants de 5-11 ans. La réponse immunitaire vigoureuse se rapproche de celle enregistrée chez les 16-25 ans inoculés d’un vaccin plus fortement dosé.

Pour l’instant, le Comirnaty n’est homologué dans l’Union européenne comme aux États-Unis qu’aux enfants d’au moins 12 ans. Toutefois, ces premières découvertes pourraient conduire chez les plus jeunes à une extension :

  • De l’autorisation de mise sur le marché ;
  • De l’immunisation.

Pfizer et BioNTech songent à transmettre le plus tôt possible ces informations aux autorités. Celles-ci ont été tirées d’un essai clinique réalisé auprès de 4 500 enfants de 6 mois à 11 ans :

  • En Espagne ;
  • En Pologne ;
  • En Finlande ;
  • Aux États-Unis.

Les 5-11 ans se sont vus administrer une dose de 10 µg. Les 12 ans ou plus, eux, en ont reçu trois fois plus. Les effets latéraux semblent quasiment similaires à ceux remarqués chez les 16-25 ans.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.