Les complémentaires santé françaises sont sauvées de la hausse de la taxe Covid

planification budgétaire

La taxe Covid a été créée en août 2020 par le gouvernement français et s’appliquant aux entreprises de complémentaire santé qui ont vu augmenter leur chiffre d’affaires durant la pandémie de Covid-19. Après la demande des assureurs santé complémentaires, le gouvernement a accepté de ne pas augmenter cette taxe.

Alors qu’une crise économique a suivi la crise sanitaire causée par le Covid-19 depuis 2020, les compagnies de complémentaire santé, vues dans chaque site comparateur mutuelle, semblent ne pas avoir été touchées par cette crise. Au contraire, ils ont pu tirer bénéfices de la situation en raison de la prise en charge de la plupart des soins par l’Assurance maladie.

Ayant pris connaissance de ce profit, l’État a alors décidé d’imposer une taxe à ces compagnies : la taxe Covid, qui sera une forme de contribution de ses enseignes face à la crise financière subie par le pays. Et ce n’est pas tout, les ministères planifiaient d’augmenter cette taxe, une décision qui ne sera pas finalement appliquée.

Une décision gouvernementale au désavantage des complémentaires santé

Depuis la création de la taxe Covid appliquée sur les entreprises de complémentaire santé, le gouvernement français a estimé un gain de 1,5 milliard d’euros en deux ans. Une contribution que ses membres estiment logique, vu le taux de bénéfice que ces sociétés ont obtenu de la pandémie. En effet, les patients positifs ou soupçonnés porteurs du virus SARS-COV 2 sont entièrement pris en charge par la Sécurité sociale, allant des téléconsultations, des tests de dépistage jusqu’aux traitements.

D’autre part, la population, de peur d’attraper le virus, reste chez eux, sort très peu et évite même les centres de santé. Par conséquent, les dépenses des mutuelles santé sont d’autant moins importantes alors que de l’autre côté, l’Assurance maladie s’occupe intégralement des soins procurés aux patients atteints du Covid-19, jusqu’à l’hospitalisation. C’est ainsi que la taxe a été instaurée en vue de compenser cette inégalité.

Cependant, près d’un an après la mise en place de cette taxe, le gouvernement décide d’augmenter cette contribution, ce qui devrait rapporter 500 millions d’euros en plus. Une décision qui n’a pas du tout enchanté les mutuelles santé qui se sont révoltées face aux responsables.

L’augmentation de la taxe Covid ne sera pas appliquée

Au cours du 25 septembre dernier, dédié à la présentation d’un nouveau projet de loi de finances de la Sécurité sociale, les ministres ont profité de ce moment pour déclarer officiellement leur compatissance face aux charges exigées aux mutuelles santé.

Le ministère de la Santé a finalement décidé de renoncer à l’augmentation de la taxe Covid suite aux chiffres relatés dans les reports de soins de 2020 sur 2021. Une augmentation de 5 % des dépenses médicales a été observée durant le premier semestre par rapport à celui de 2019. En revanche, les complémentaires santé seront amenées à alléger la cotisation de leurs adhérents qui bénéficieront d’un gel de niveau des cotisations. Une forme de remboursement des frais non utilisé par leurs clients.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.