Les dépenses de santé ont été plus basses que prévu en 2020 malgré la pandémie du Covid-19

Moins dépenses santé prévu 2020

Une réduction des dépenses de santé a été constatée dans l’Hexagone en 2020. Cette découverte résulte d’une enquête conduite par le courtier en assurances collectives Henner. Les proportions diffèrent cependant lors du premier et du deuxième confinement. Dans l’ensemble, une diminution de la consommation médicale de 11,3 % a été enregistrée entre 2019 et 2020.

La controverse émise par l’UFC-Que Choisir sur la mutuelle santé attire beaucoup l’attention. Par ailleurs, le gouvernement français s’intéresse de près à ce sujet. À la moitié du mois de janvier 2021, l’Union fédérale des consommateurs a sorti un chiffre assez inquiétant.

L’association a fait savoir qu’une inflation de plus de 4 % a été enregistrée en 2021. Cette hausse concerne principalement les complémentaires santé. La Mutualité française de son côté a sorti une moyenne de 2,6 %. Un résultat assez contradictoire qui a suscité la curiosité de certains. Les études entreprises par Henner sur la tendance de la consommation médicale accentueront davantage les opinions.

La consommation médicale liée au dentaire a connu une hausse

Lors de la deuxième vague de confinement, une stabilisation de la consommation médicale a été observée, à deux exceptions près. Le recours aux auxiliaires médicaux a augmenté de 6 % entre l’année 2019 et l’année 2020. Toutefois, c’est surtout dans le domaine dentaire que l’on a constaté une hausse des dépenses de santé. Celle-ci est de l’ordre de 18 % sur 12 mois glissants. Concernant les consultations généralistes, elles ont connu une baisse de 21 % comparée à 2019.

ImportantDans l’ensemble, le courtier en santé et prévoyance collectives fait état d’une diminution de la consommation médicale de 11,3 % entre 2019 et 2020.

Toutefois, Henner émet des réserves quant à ces résultats, et ce, pour deux raisons. La première est qu’après le second confinement, certaines demandes d’acquittement n’ont pas encore été reçues. La deuxième est qu’il faudra encore prendre en compte les remboursements postérieurs à la date du 31 janvier 2020.

La baisse des dépenses de santé s’est surtout fait sentir lors du premier confinement

Durant le premier confinement, une diminution allant jusqu’à 90 % selon les actes a été enregistrée. Les chiffres se sont très nettement améliorés durant le deuxième confinement et la dernière moitié de l’année 2020. Ce constat a été récemment confirmé par l’Assurance maladie. D’ailleurs, les enquêtes de Henner corroborent cette version en relatant un meilleur résultat en décembre 2020.

ImportantLes dépenses de santé ont donc baissé de 65 % au cours de la première vague de confinement. Une augmentation de 1 % a été notée du 30 octobre jusqu’à mi-décembre durant la deuxième.

Tirer des conclusions de ces données est assez compliqué, vu les tendances des chiffres constatées en 2020. On a effectivement enregistré une hausse de 7 % durant le mois de juin 2020 en comparaison avec 2019. Ce chiffre a peu évolué au fil des mois, passant de 1 % à 5 %.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.