Les Jeux olympiques de Tokyo sont une fois de plus impactés par la pandémie du covid-19

logo des jeux olympiques

Un an après la date initialement prévue par le CIO, les Jeux olympiques de Tokyo se dérouleront finalement du 23 juillet au 8 août. Toujours est-il que ceux-ci s’accompagnent de quelques contraintes en raison de la situation épidémiologique qui est encore loin de s’améliorer. De fait, les enceintes olympiques de la capitale seront interdites au public.

Il n’est plus à redire, vu la lourdeur des retombées du covid-19, un éventuel rebondissement des contaminations est à éviter tandis qu’un comparatif mutuelle est fortement conseillé. Ces dernières semaines pourtant, les statistiques semblent quelque peu virer au rouge. Et la capitale nippone n’en est pas épargnée en ces temps de préparation aux Jeux olympiques.

La menace du variant Delta planant sur la planète a poussé les autorités à prendre des décisions à contre-courant des événements mondiaux précédents : organiser des Jeux à huis clos et qui plus est, sous état d’urgence. Pour rappel entre autres, la demi-finale de l'Euro s'est déroulée au stade de Wembley devant 60 000 spectateurs.

Un contaminé sur deux habite Tokyo

Ces derniers jours, la ville de Tokyo affiche une nette remontée des contaminations au covid-19, à raison de près de 50% des cas recensés quotidiennement dans l’ensemble du pays. Qui plus est, 30% des cas recensés sont liés à la mutation Delta. À savoir, en une journée, 2 000 nouvelles contaminations sont enregistrées sur 126 millions d’habitants.

Outre le niveau bas de vaccinations dans le pays du soleil levant (15% seulement de la population sont immunisés jusqu’ici) qui expliquerait ce rebondissement, les analystes se penchent plutôt sur l’allègement des mesures restrictives, notamment les rencontres en soirée, sans masque, à des endroits clos ou mal aérés.

C’est la raison pour laquelle l’état d’urgence a été réinstauré depuis le 12 juillet dernier et qui devrait perdurer jusqu’au 22 août. Une mesure « allégée » selon le Premier ministre, Yoshihide Suga, mais qui contribuerait à freiner la recrudescence des contaminations comme elle a réussi à faire déjà en trois reprises.

De 50 à 0% de spectateurs, du moins pour la capitale

Toujours dans l’objectif de réduire les risques de contagion, les prochains Jeux olympiques devraient se dérouler avec 50% du public attendu – 10 000 personnes au maximum dans un même lieu, et ce, jusqu’à 20h conformément aux mesures d’état d’urgence. Toujours est-il que les pressions mises sur les organisateurs les ont poussés à opter pour une mesure très politique : renoncer à accueillir des spectateurs durant la compétition.

Une initiative qui risquerait d’irriter plus d’un, ne serait-ce que de considérer les 4,5 millions de résidents qui avaient déjà dépensé de l’argent pour se procurer leur ticket ainsi que les 11 000 participants. Mais à la présidente du comité d'organisation, Seiko Hashimoto, de plaider lors d'une conférence de presse :

Je suis désolée de cette décision, mais c'était le seul choix qui se présentait à nous pour empêcher la diffusion du virus.

Seiko Hashimoto

Quoi qu’il en soit, il convient de souligner que la décision a été prise du fait de l’état d’urgence dans la capitale japonaise, décrété par le gouvernement. Les autres villes provinciales qui accueilleront les épreuves ne seront pas, de ce fait, concernées par cette restriction… du moins, pour le moment. Aussi, si elles le souhaitent, elles pourront rendre les jeux accessibles au public, mais maintenir quand même un accès limité.

Archives

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 3 200 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
3 200 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
3 200 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.