Franchise assurance habitation

La franchise de l’assurance habitation est à la charge de l’assuré. Elle est payée en cas de sinistre et réduit mécaniquement le montant de l’indemnisation. Est-il possible de la réduire ou de la supprimer. Comment est calculée la franchise de l’assurance MRH ? Nous répondons à toutes vos interrogations.

Franchise assurance habitation

Définition de la franchise de l'assurance habitation

L’assurance habitation est un ensemble de garanties qui couvre l’assuré en cas de sinistre lié à son habitation. En contrepartie de l’indemnisation, la compagnie d’assurance peut imposer une franchise. Il s’agit d’un montant à votre charge dont le calcul peut être réalisé de différentes manières.

Le montant de cette franchise apparaît très clairement au sein des conditions de votre contrat. Elle est exprimée en pourcentage ou sous forme de forfait. N’hésitez pas à comparer les assurances habitation afin de réduire le montant de cette franchise.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Pourquoi imposer une franchise à l’assuré ?

Pour les compagnies d’assurance, les petits sinistres coûtent cher. En effet, au regard du temps passé à les gérer, cela n’est pour elles pas du tout rentable. De ce fait, elles imposent une franchise afin que les assurés ne fassent pas appel à elles pour des montants faibles.

Les différents types de franchises d’assurance habitation

Il existe deux types de franchises en matière d’assurance habitation et trois méthodes de calcul :

  • la franchise relative ou franchise simple ;
  • la franchise absolue.

La franchise relative

Si cette franchise vous est imposée dans votre contrat d’assurance habitation, cela signifie qu’au-dessous d’un certain montant, aucune prise en charge n’est assurée. Ainsi, dès lors que le montant du sinistre est plus élevé que la franchise, vous obtenez une indemnisation totale.

ExemplePar exemple, lors d’un dégât des eaux, vous devez effectuer des réparations à hauteur de 150 €. Or, la franchise de votre assurance habitation s’élève à 200 €. Dans ce cas, c’est vous qui devrez prendre en charge les réparations. En revanche, si les travaux sont estimés à 500 €, alors l’assurance habitation prendra en charge intégralement cette somme.

La franchise absolue

Cette fois, le calcul est différent. En effet, quoi qu’il arrive, la franchise sera à votre charge. Imaginons là encore un sinistre qui s’élève à 150 € pour une franchise à 200 €. Tout sera à votre charge. Si le montant des travaux s’élève à 500 €, vous devez déduire, la franchise, l’assurance habitation vous rembourse alors 500 € - 200 € soit 300 €.

C’est ici qu’intervient la troisième méthode de calcul. Parfois, la franchise n’est pas exprimée en euros, mais en pourcentage. Si votre contrat fait apparaître une franchise de 10 %, cela signifie que 10 % des travaux seront à votre charge.

Toutefois, si le montant de ces travaux est très élevé, en cas d’incendie par exemple, le montant de la franchise pourrait être trop lourd à supporter pour un assuré. De ce fait, il existe la plupart du temps un plafond de franchise. Reprenons un exemple.

Votre franchise est de 10 % avec un plafond de 1 000 €. Si le montant des réparations est de 5 000 €, votre franchise est de 500 €. Si le montant des réparations s’élève à 10 000 €, la franchise est de 1 000 €. Pour tout montant supérieur, la franchise sera de 1 000 € également conformément au plafond inscrit dans votre contrat.

Je trouve la meilleure assurance habitation

La franchise en cas de catastrophe naturelle

En cas de catastrophe naturelle, la franchise de l’assurance habitation est calculée différemment. En effet, il n’est pas question ici de pourcentage ou de plafond, cette franchise est identique sur le plan national, quel que soit le montant des travaux.

catastrophe naturelle et assurance habitation

Ainsi, suite à une catastrophe naturelle, si l’assurance MRH intervient, la franchise est de 380 €. Si les dégâts sont causés par la sècheresse et/ou la réhydratation des sols, cette fois la franchise atteint 1 520 €.

Est-ce possible une assurance MRH sans franchise?

Oui, il est tout à fait possible de trouver une assurance multirisque habitation sans franchise, voire avec une franchise réduite.

En faisant un comparatif d’assurance habitation, vous pourrez vous apercevoir que certaines compagnies d’assurance ont décidé d’offrir le choix à leurs assurés. Ainsi, ceux-ci ont la possibilité de réduire la franchise. Plusieurs niveaux sont proposés, ce qui impacte bien évidemment le prix de l’assurance habitation.

Par exemple, un assureur peut vous proposer une franchise en cas de dégât des eaux de 200 €, 150 €, 100 € ou encore 50 €. Certains assurés préfèrent opter pour la plus petite franchise afin de ne pas avoir de mauvaise surprise en cas de sinistre.

D’autres encore préfèrent supprimer toute franchise. Ainsi, s’ils paient plus cher chaque mois, ils n’ont pas à faire face à un imprévu financier en cas de sinistre. Les compagnies d’assurance, moyennant un surcoût, proposent une assurance habitation sans franchise.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Comment payer moins cher une assurance habitation sans franchise?

Plus le montant de votre franchise sera faible, plus le coût de votre assurance MRH sera élevé. Est-ce réellement une fatalité ? Non. Avec le comparateur d’assurance habitation, vous pouvez prendre le temps d’étudier des devis afin de déterminer quelle offre est la meilleure. Prenez le temps de bien lire les conditions générales et particulières afin de comparer, au-delà du prix de l’assurance, les garanties proposées et, surtout, les franchises.

RDV assurance habitation

Certaines assurances pas chères proposent en contrepartie des franchises trop importantes. En outre, prenez le temps de vérifier si votre franchise est relative ou absolue, cela fait toute la différence au moment de l’indemnisation. En cas de franchise avec un pourcentage, ne signez surtout pas sans savoir vu le montant du plafond.

Faire un comparatif permet d’être certain de trouver les meilleures garanties au meilleur prix et ainsi d’être parfaitement assuré tout en respectant son budget. C’est essentiel pour ne pas avoir de mauvaise surprise le jour où vous serez victime d’un sinistre.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.