Faut-il souscrire une assurance habitation piscine ?

En France, près de 2,5 millions de piscines privées apportent à leurs propriétaires des instants quotidiens de joie et de relaxation, mais aussi un certain nombre de responsabilités. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la souscription d’une assurance habitation piscine est fortement recommandée pour être indemnisé en cas de sinistre.

Comment protéger efficacement votre bassin contre une dégradation ou un vol d’accessoire ? Quelles sont les normes de sécurité réclamées par les assureurs ? Ci-dessous un point complet avec Meilleurtaux.

Qu’est-ce qu’une assurance habitation piscine ?

L’assurance piscine est une garantie optionnelle proposée par les assureurs aux propriétaires d’une habitation dotée d’une piscine privative. Les conditions précises varient d’une compagnie à une autre. En règle générale, elle ne peut pas être souscrite pour une simple piscine gonflable ou conçue dans des matériaux légers. La garantie peut couvrir :

  • Une piscine enterrée avec des éléments maçonnés ou une coque ;
  • Une piscine semi-enterrée ;
  • Une piscine hors-sol construite avec des éléments en dur (coque, bois…).

La souscription d’une assurance habitation piscine n’est pas obligatoire. Chaque propriétaire est libre de couvrir ou non cet équipement s’il le souhaite, au même titre que le reste de son habitation.

L’assurance piscine, selon les cas, peut prendre la forme :

  • D’un contrat autonome et dédié spécifiquement à la piscine de l’habitation ;
  • D’une garantie optionnelle « Aménagements extérieurs » ou « Piscine » au sein de votre multirisque habitation.

Notez qu’une garantie « aménagements extérieurs » couvrira non seulement votre piscine, mais aussi toutes les autres installations à ciel ouvert sur votre terrain, dont par exemple les plantations du jardin, la clôture et le portail, les kiosques et portiques, le mobilier d’extérieur…

Je trouve la meilleure assurance habitation

Pourquoi souscrire une assurance habitation piscine ?

La responsabilité du propriétaire d’une piscine peut être engagée par une victime ou par sa famille en cas d’accident grave, même si les normes de sécurité sont respectées. Il est donc essentiel d’être couvert a minima au titre de votre responsabilité civile.

Au-delà de cet aspect, la construction d’une piscine représente souvent un investissement lourd et contribue à donner de la valeur à un bien immobilier. Il est important de protéger son intégrité au même titre que le reste de votre habitation.

À défaut, vous pourriez avoir à engager des travaux de remise en état particulièrement coûteux sans aucune aide.

Blessure ou noyade dans une piscine : quelle couverture ?

L’assurance ou la garantie piscine n’a pas vocation à protéger la responsabilité du propriétaire en cas de noyade ou de blessure survenant dans le bassin. Dans un tel cas de figure, c’est en effet la garantie responsabilité civile vie privée de la multirisque habitation qui pourra être mobilisée.

L’assureur prendra automatiquement en charge l’indemnisation de la victime, qu’il s’agisse :

  • D’un membre de la famille du propriétaire ;
  • D’une personne invitée par le propriétaire ;
  • D’un intrus ayant utilisé la piscine à l’insu de l’assuré.

Si vous souhaitez uniquement vous couvrir contre ce risque et pas contre les dégâts subis par votre piscine, il n’est donc pas nécessaire de souscrire une garantie supplémentaire. Vérifiez néanmoins ce point avec votre assureur.

Dans tous les cas, il vous faudra absolument déclarer la construction de la piscine auprès de l’assureur de votre habitation, afin qu’il intègre ce nouveau risque dans votre contrat.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Quelles sont les garanties d’une assurance habitation piscine ?

L’option « piscine » ou « aménagements extérieurs » d’un contrat d’assurance multirisque habitation couvre essentiellement deux types de sinistres : les dommages subis par l’installation et le vol.

Garantie dommages piscine

La garantie dommages a pour but d’indemniser le propriétaire de la piscine pour les dommages subis par son équipement. Les éléments couverts incluent typiquement :

  • La structure du bassin (coque, revêtement, liner…) ;
  • Le matériel de pompage ;
  • Le matériel de chauffage ;
  • Le matériel de nettoyage (robot d’entretien notamment) ;
  • Les équipements de filtrage et d’épuration ;
  • Les dispositifs de sécurité (alarme, barrière de protection, bâche…) ;
  • Le local technique de la piscine (le cas échéant).

Concernant la nature des dommages couverts, le contrat prévoit typiquement :

  • Les tempêtes et événements climatiques (tempête, grêle, gel…) ;
  • Les dégâts des eaux et inondations ;
  • Les accidents électriques, comme un court-circuit affectant un équipement et le rendant inutilisable ;
  • L’incendie et l’explosion ;
  • La chute d’un appareil aérien ;
  • Les catastrophes naturelles.

Garantie vol et vandalisme piscine

Le contrat d’assurance habitation piscine peut également inclure une couverture spécifique contre les actes de malveillance, dont le vol des équipements et accessoires ou les actes de dégradation subis par l’installation.

Les équipements couverts sont généralement les mêmes que pour la garantie dommages.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Quelles normes de sécurité pour une piscine ?

Une assurance piscine peut être assortie d’une exclusion de garantie relative au non-respect des normes de sécurité. Si le propriétaire n’a pas engagé les moyens nécessaires pour sécuriser son équipement, l’assureur peut alors lui refuser toute indemnisation à la suite d’un sinistre.

Depuis le 1er janvier 2004, la loi impose au propriétaire d’installer au moins un dispositif de sécurité parmi les quatre solutions suivantes:

  • Une barrière de protection respectant les critères de la norme NF P90-306 ;
  • Une alarme de piscine respectant les critères de la norme NF P90-307 ;
  • Une couverture de sécurité respectant les critères de la norme NF P90-308 ;
  • Un abri de piscine respectant les critères de la norme NF P90-309.

Assurance habitation piscine : comment déclarer un sinistre ?

Vous souhaitez signaler des dégâts subis par votre bassin ou encore le vol de votre robot de piscine ? Les règles habituelles s’appliquent en matière de déclaration de sinistre: cette dernière doit être adressée à l’assureur sous un délai de cinq jours, par tous moyens.

Les modalités pratiques peuvent varier. Prenez donc contact au préalable avec votre assureur pour suivre la procédure recommandée. N’oubliez pas de prendre des photographies et de documenter le sinistre au plus vite pour faciliter le travail d’évaluation qui sera réalisé par la compagnie d’assurance.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.