Assurance clôture jardin : protéger vos aménagements extérieurs 

Jardin, clôture, terrasse, salon de jardin… Exposés à l’air libre et parfois en limite de voie publique, les aménagements extérieurs de votre habitation peuvent subir de multiples dégradations naturelles ou actes de malveillance. Or leur prise en charge n’est pas toujours proposée par un contrat basique d’assurance habitation, et peut nécessiter la souscription d’une garantie spécifique.

Comment bénéficier d’une bonne assurance clôture jardin, et comment faire le meilleur choix ? L’essentiel à retenir avec Meilleurtaux.

Jardin et clôture : de simples « aménagements extérieurs » pour votre assureur

En fonction de l’étendue des garanties, un contrat d’assurance habitation peut intégrer dans sa couverture l’ensemble des installations extérieures au logement proprement dit. Ces éléments accessoires se répartissent typiquement en deux catégories :

  • Les « dépendances » regroupent l’ensemble des biens immobiliers attachés au logement principal, et situés dans un rayon pouvant atteindre 10 kilomètres (hangar, grange, atelier, abri de jardin…) ;
  • Les « aménagements extérieurs », par opposition, sont tous les autres éléments extérieurs ne pouvant être qualifiés de dépendances.

En pratique, les aménagements extérieurs incluent une très grande variété d’installations et d’équipements à ciel ouvert, dont notamment :

  • Les piscines, les spas, les jacuzzis et tous types de bassins sur le terrain de l’assuré ;
  • Le jardin, incluant l’ensemble des massifs, des plantations et des arbres ;
  • Les clôtures, les portails et portillons ainsi que tous types de barrières de délimitation de propriété ;
  • Les terrasses et cours extérieures ;
  • Le mobilier de jardin ;
  • Les kiosques et portiques de jardin ;
  • Les puits et les fontaines ;
  • Les éléments décoratifs et ornementaux du jardin comme une statue ou une sculpture ;
  • Les préaux et pergolas ;
  • Les jeux extérieurs pour enfant (toboggan, balançoire…).
Je trouve la meilleure assurance habitation

Pourquoi souscrire une assurance clôture jardin ?

De nombreux propriétaires dédient du temps et de l’argent à l’aménagement de l’extérieur de leur habitation. À titre d’exemple, le coût moyen d’une clôture peut varier de 18 € à plus de 400 € par mètre linéaire en fonction du type d’installation (simple grillage, fer forgé, aluminium…) et de la configuration du terrain.

De même, le soin apporté à l’aménagement d’un jardin peut générer une plus-value importante pour un bien immobilier, et nécessiter des dépenses importantes si le recours à un paysagiste est privilégié.

Un préjudice causé aux aménagements extérieurs (incendie, dégât des eaux, vol, vandalisme…) peut donc être aussi coûteux qu’un sinistre survenant dans l’habitation principale. Cependant de trop nombreux contrats d’assurance habitation font l’impasse sur la garantie des dépendances et aménagements situés hors des murs du logement proprement dit.

Comment assurer une clôture ou un jardin ?

Vous venez de procéder à l’installation d’un portail d’entrée particulièrement coûteux, ou craignez les dégâts causés à votre jardin par les intempéries ? Vérifiez tout d’abord si votre contrat actuel couvre déjà les aménagements extérieurs, ainsi que le niveau exact des garanties.

À défaut d’une couverture suffisante, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Solliciter un avenant à votre contrat d’assurance habitation actuel ;
  • Souscrire une nouvelle multirisques habitation incluant des meilleures garanties ;
  • Vous tourner vers une assurance jardin et clôture spécifique.

Signer un avenant à votre assurance habitation

L’avenant est une simple modification de certains termes et dispositions d’un contrat d’assurance. Il peut être sollicité :

  • Par votre assureur, notamment si ce dernier constate une aggravation du niveau de risque de votre profil comme une augmentation de la valeur des biens assurés ;
  • De votre propre initiative, si vous souhaitez augmenter la qualité et l’étendue des garanties dont vous bénéficiez.

Prenez rendez-vous avec votre assureur pour lui exposer votre demande. Une nouvelle version de votre contrat vous sera alors proposée à la signature. L’ajout ou l’extension d’une garantie donnera lieu en principe à une augmentation de votre prime, en proportion du risque assuré.

Souscrire une nouvelle multirisques habitation

Si les conditions tarifaires ou les garanties proposées par votre assureur actuel ne vous conviennent pas, il est possible de résilier votre contrat à tout moment après son premier anniversaire pour sélectionner une offre plus attractive.

Afin d’être indemnisé pour les sinistres touchant votre clôture ou encore votre jardin, pensez notamment à souscrire la garantie « aménagements extérieurs », parfois aussi appelée « garantie jardin ». Il s’agit d’une garantie optionnelle couramment proposée dans le cadre d’une assurance multirisque habitation.

Souscrire une assurance jardin spécifique

Un assureur est en mesure de vous proposer un contrat sur mesure et dédié spécifiquement à la protection de votre jardin, de votre clôture et des autres aménagements extérieurs de votre habitation. Les garanties classiques incluent notamment :

  • L’incendie ;
  • Les dégâts des eaux ;
  • Les catastrophes naturelles ;
  • Les autres dégâts dus aux tempêtes et intempéries ;
  • Le vandalisme et le vol ;
  • La responsabilité civile vis-à-vis des tiers – par exemple si un arbre du jardin dégrade une propriété voisine.

Pour trouver et sélectionner la meilleure assurance jardin, il est par exemple possible de recourir à un comparateur d’assurances en ligne. Vous accéderez ainsi à un panel large d’assureurs et de contrats et pourrez choisir les garanties les plus adaptées à vos besoins et vos attentes.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Assurance clôture jardin : quels points de vigilance ?

Comme toutes les autres garanties de votre assurance habitation, la couverture dédiée aux aménagements extérieurs de la propriété peut être encadrée et limitée par certaines dispositions contractuelles. Il est donc important de lire le document dans son intégralité et d’accorder notamment votre attention :

  • Au délai de carence de la garantie, c’est-à-dire la période pendant laquelle elle ne pourra pas être mobilisée à partir de la signature du contrat ;
  • Au montant éventuel de la franchise, qui restera toujours à votre charge en cas de sinistre ;
  • Au plafond d’indemnisation, qui peut limiter le montant du remboursement maximal versé à l’assuré ;
  • Aux éventuelles exclusions de garantie, qui peuvent annuler le bénéfice de la garantie (par exemple suite à une négligence de l’assuré).

N’hésitez pas à négocier des conditions contractuelles qui vous sembleraient trop restrictives.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.