De nombreux ménages comptent investir dans des travaux au sein de leur logement malgré la crise

Ménages investissement travaux logement

Selon une récente étude, la plupart des Français apprécient leur logement actuel, même après y avoir passé plus de deux mois durant le confinement. Cette période exceptionnelle a toutefois incité de nombreux ménages à opérer quelques changements pour adapter leur habitation à leurs besoins. D’ailleurs, certaines personnes n’ont pas attendu sa fin pour réaliser des travaux.

Spécialisé dans la rénovation d’intérieur, Little Worker est un interlocuteur familier pour les professionnels de l’immobilier et de l’assurance habitation. L’entreprise a récemment commandé un sondage OpinionWay pour connaître le point de vue des Français sur leur logement après plusieurs semaines de confinement. Les auteurs de l’étude ont recueilli des avis globalement positifs parmi le panel interrogé.

En effet, 87 % des sondés ont déclaré apprécier leur lieu de vie, malgré les contraintes liées à la crise sanitaire actuelle. Toutefois, ils ont manifesté une certaine envie de changement après le confinement. Ce sentiment se traduit notamment par les projets de travaux évoqués par la majorité des répondants.

Des divergences concernant l’écorénovation

Au lendemain du confinement, 57 % des Français souhaitent rendre leur logement plus agréable, tandis que 54 % des sondés veulent améliorer leur niveau de confort. Pour leur part, 33 % des personnes interrogées désirent effectuer des travaux sans avoir préalablement établi de plan.

Par ailleurs, 60 % des répondants pensent entamer des projets d’écorénovation dans leur habitation. Ce type d’intervention est surtout envisagé par les moins de 35 ans et les femmes, respectivement à raison de 67 % et de 64 %. En revanche, 39 % des participants à l’étude y sont opposés.

Les habitants des zones rurales (68 %) et de la région Île-de-France (63 %) sont également ouverts à cette forme de rénovation. Toutefois, les idées fausses sur l’écorénovation sont encore trop répandues au sein de la population, même parmi les Français convaincus de sa pertinence.

Ainsi, parmi le panel interrogé :

  • 86 % pensent que cette opération est plus onéreuse.
  • 71 % trouvent les offres en la matière trop restreintes.
  • 54 % estiment que les matériaux mis en avant favorisent la prolifération des nuisibles.
  • 53 % redoutent une durée de travaux plus longue.

Selon 49 % des personnes opposées à ce type d’opération, l’écorénovation représente juste un phénomène de mode. Cet avis est partagé par 48 % des Franciliens, contre 42 % des habitants de la province.

Des besoins apparus durant le confinement

Outre les projets d’écorénovation, 33 % des participants à l’étude citée souhaitent améliorer l’esthétique de leur logement, par exemple au niveau de la peinture, de l’ameublement, etc. D’autre part, 17 % des sondés veulent optimiser la praticité de leur espace, notamment en abattant une cloison, en installant une étagère…

De leur côté, 14 % des répondants envisagent des travaux indispensables pour leur vie quotidienne, comme la rénovation de l’isolation, l’aménagement d’un espace de travail… D’ailleurs, l’absence d’espace pratique a particulièrement affecté les personnes qui occupent des petits logements durant le confinement. Ce problème a surtout concerné les locataires, les jeunes et les Franciliens.

Selon le sondage mené pour Little Worker, 34 % des sondés sont parvenus à réaliser des travaux durant le confinement. 19 % d’entre eux les ont effectués seuls, tandis que 14 % ont été aidés par des proches. Quant à ceux qui ont fait appel à des professionnels, leur part s’établit à 4 %.

Au cours de cette période, les travaux concernaient principalement l’aménagement d’un coin dédié à l’école à domicile (pour 17 % du panel) ou au télétravail (dans 14 % des cas). Par ailleurs, 14 % des sondés ont procédé à une réorganisation de leur espace. Enfin, 7 % des interventions durant le confinement concernaient des projets d’agrandissement d’habitation.

Les Français prévoient un budget minimum de 3 164 euros en moyenne pour effectuer des travaux dans leur logement. Ce montant peut même atteindre 4 557 euros pour les plus déterminés. En revanche, 15 % des répondants ne veulent allouer aucune somme à ce type de projet.

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation
Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.