La Cavem se focalise sur les stratégies d’anticipation des grandes crues dans la région Méditerranée

Strategies anticipation grandes crues region mediteranee

Si la colère de mère Nature finit fréquemment par des inondations, la France en est très souvent la victime. En effet, bon nombre de citoyens en décèdent tous les ans. La région Méditerranée est, notamment, la plus mal lotie en raison de sa forte exposition au changement climatique. Une bonne raison pour les acteurs de la prévention du risque de se concentrer plus particulièrement sur son cas.

Les grandes crues sont devenues un véritable fléau sur tout le territoire hexagonal, provocant de nombreux décès et de disparitions chaque année. Mais nul n’ignore que ce sont les villes au large de la Méditerranée qui sont les plus concernées. Force est même d’admettre que la forte intensité des inondations dans cette région, due à de violentes précipitations sur un laps de temps relativement bref, est connue depuis l’Antiquité.

Le développement de stratégies de prévention de risque y est alors indispensable, notamment à travers une veille portée sur la météorologie et les niveaux d’eau ainsi que des aménagements hydrauliques. Quoiqu’il faille également admettre que les catastrophes surviennent plus fréquemment à cause d’une vulnérabilité grandissante. D’où la nécessité de sensibiliser davantage le public.

Parmi les organismes jouant des pieds et des mains pour atteindre cette visée se trouve la Cavem (Communauté d'Agglomération Var-Estérel-Méditerranée).

Les épisodes cévenols, un phénomène inévitable…

Les déversements de pluies intenses sont des phénomènes des plus habituels pour les habitants de la région Méditerranée. Il faut même reconnaître qu’ils les subissent de plus en plus fréquemment et leurs effets sont d’autant plus désastreux. En effet, ces épisodes cévenols provoquent des crues intensives et soudaines étant donné que le volume d’eau déversé équivaut à plusieurs mois de précipitations.

Cela s’explique par la forte évaporation due au réchauffement climatique qui est plus important dans le bassin méditerranéen par rapport au reste du monde. Selon les explications d’une ingénieure risque inondation à la Cavem, Vanessa Huet :

On a constaté plus ou moins la même pluviométrie, mais sur des temps très courts, avec une recrudescence des phénomènes violents, et à l'inverse des épisodes de sécheresse pouvant aussi impacter sur les inondations, car le même phénomène de ruissellement accéléré s'observe si le sol est trop sec ou trop imprégné d'eau.

Vanessa Huet

Ainsi, frappant plusieurs départements environnants, tels que l’Ardèche, le Gard, la Haute-Corse, l’Hérault et la Lozère, ces pluies torrentielles sont observées principalement entre septembre et mi-décembre. Les crues survenues dans certaines villes ont été même particulièrement violentes, notamment celles :

  • Dans l’Aude en octobre 2018, causant 15 victimes ;
  • Dans les Alpes-Maritimes en octobre 2015, provoquant 20 décès ;
  • Dans le Var en juin 2010, où plus de 25 personnes ont péri.

… mais pour autant contrôlable

Le contexte climatique de la région Méditerranéen devrait inciter la population à trouver des solutions permettant de mieux anticiper les dangers, entre autres la souscription d’une assurance habitation. Cependant, force est de constater que celle-ci opte plutôt pour des stratégies d’évitement s’apparentant au déni, au sentiment d’invulnérabilité ou du moins à la minimisation du risque.

Il faut savoir pourtant que les effets de ce comportement ne peuvent être que négatifs. Les riverains deviennent plus vulnérables, mettant en danger dans la même foulée leurs sauveteurs lors des missions de sauvetage. Ils peuvent même rendre plus compliquées les actions orchestrées par les experts en gestion de crise. C’est la raison pour laquelle la Cavem entend promouvoir la culture du risque pour changer la donne. À Vanessa Huet de souligner :

L'avenir, c'est d'aller vers les gens pour que le citoyen soit acteur de sa propre sécurité.

Vanessa Huet

À noter que cette sensibilisation doit s’accompagner de stratégies préventives tangibles. Systèmes de veille hydrométéorologique et aménagements doivent être instaurés en amont. Entendant par là :

  • Le contrôle des niveaux d’eau via des stations de mesure ;
  • Les prévisions météo ;
  • La mise en place de barrages, d’infrastructures d’endiguement et de bassins de rétention d’eau et bien d’autres ouvrages hydrauliques ;
  • La gestion de ces derniers.

Les autorités compétentes (préfectures, mairies, le SDIS ou Service Départemental d'Incendie et de Secours…) s’arrangent ensuite pour prendre le relai en cas de signalement de la part de la Cavem lorsque les seuils de sécurité ont été dépassés. Et ce, en déployant les équipes adéquates afin d’annoncer la nouvelle à la masse, de leur donner des instructions pour faire face à l’incident, voire de contribuer à l’évacuation si cela s’avère nécessaire.

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.