Comment et pourquoi connaître son coefficient de bonus-malus ?

Le bonus-malus est un coefficient qui permet aux compagnies d’assurances de déterminer votre prime selon vos antécédents en tant que conducteur. Comment le connaître ? Peut-on le calculer ? Ce guide vous éclaire sur ce coefficient qui peut faire du mal à votre porte-monnaie.

Comment connaître son bonus-malus ?

Si vous souhaitez connaître votre coefficient de bonus ou de malus, c’est assez simple, il est mentionné sur l’avis d’échéance que vous recevez et sur lequel figure le montant de votre cotisation.

Vous pouvez également envisager de demander à votre compagnie d’assurances un relevé d’information. Il fait apparaître votre coefficient de réduction majoration, ainsi que les sinistres survenus au cours des 5 dernières années.

Il est également possible, bien sûr, de contacter votre assureur qui vous communiquera le coefficient applicable.

Je trouve la meilleure assurance auto

Comment calculer un bonus-malus ?

Vous pouvez vous-même effectuer un calcul du coefficient de bonus-malus. Le bonus maximum est de 0,50, le malus maximum est de 3,50. Il est calculé sur un an.

Au moment de la souscription de votre première assurance auto, votre bonus est égal à 1. Ensuite, il évolue chaque année en fonction de votre bonne conduite ou des sinistres dont vous êtes responsable (le constat amiable permet de déterminer les responsables des sinistres) :

  • il est majoré de 25 % pour chaque sinistre responsable ;
  • il est majoré de 12,5 % pour les sinistres dont vous êtes, en partie seulement, responsable ;
  • il est diminué de 5 % si vous n’avez aucun sinistre dans l’année.

Voici un tableau qui résume l’évolution de votre coefficient de bonus-malus au fil des années si vous n’êtes jamais responsable d’un accident ou d’un sinistre.

AnnéesCalcul du coefficientBonus
Année 0 Coefficient initial 1
Au bout de la 1re année 1 x 0,95 0,95
2e année 0,95 x 0,95 0,90
3e année 0,90 x 0,95 0,85
4e année 0,85 x 0,95 0,80
5e année 0,80 x 0,95 0,76
6e année 0,76 x 0,95 0,72
7e année 0,72 x 0,95 0,68
8e année 0,68 x 0,95 0,64
9e année 0,64 x 0,95 0,60
10e année 0,60 x 0,95 0,57
11e année 0,57 x 0,95 0,54
12e année 0,54 x 0,95 0,51
13e année 0,51 x 0,95 0,50

Exemple de calcul de malus : si vous avez un bonus de 0,76 et que vous avez un sinistre responsable dans l’année, le malus appliqué est de 0,25 %. Il faut multiplier 0,76 par 1,25. Votre bonus est alors de 0,95. Vous avez perdu 4 années de bonus pour un accident.

Si vous attendez une descente rapide de votre prime d’assurance auto, vous allez être déçu. Et selon le nombre de sinistres dont vous serez responsable sur 12 mois, il sera très long d’atteindre un maximum de bonus à 0,50.

Pour les jeunes conducteurs, le coefficient de bonus-malus s’applique également. Mieux vaut ne pas être responsable de plusieurs accidents la même année, un jeune conducteur est déjà pénalisé par une surprime en raison de son inexpérience.

Je trouve la meilleure assurance auto

À quoi le coefficient de bonus-malus sert-il ?

Le coefficient de bonus-malus a pour vocation d’aider les assureurs à calculer le montant de la prime d’assurance.

Ce coefficient permet, en effet, d’avoir une idée de la nature de la conduite de l’automobiliste qui sera assuré. La compagnie d’assurances réalise un calcul qui va pénaliser ou récompenser le conducteur.

Le coefficient de bonus-malus concerne tous les véhicules terrestres à moteur, selon le Code des assurances. Toutefois, les 2 ou 3 roues jusqu’à 125 cm3, les voitures sans permis et les modèles de collection ne sont pas impactés par le bonus-malus.

Quel est l’impact du bonus-malus sur le prix de votre assurance auto ?

Le système de bonus-malus a un impact majeur sur le prix de l’assurance auto.

Prenons l’exemple d’une personne qui paie une cotisation de 1 000 € lors de la souscription de sa première assurance. Si elle n’est responsable d’aucun accident dans l’année, elle paie l’année suivante 950 €, la prime de référence est multipliée par 0,95. Si, au bout de la 4e année, elle n’a toujours pas été responsable d’un accident, elle paiera 800 € (1 000 x 0,80).

En revanche, si, dès la première année, elle est responsable d’un accident, elle paiera 1 250 € l’année suivante (1 000 x 1,25). Si elle n’est que semi-responsable, elle paiera 1 125 € (1 000 x 1,125).

Toutefois, ce calcul n’est pas totalement exact, puisqu’il ne tient pas compte des augmentations du prix des assurances auto que les Français subissent chaque année. Mais cela vous donne une idée de l’importance du bonus pour faire des économies et payer votre assurance auto moins cher.

Changement d’assureur : que devient mon bonus-malus ?

Signer un nouveau contrat ne va pas changer votre coefficient. En effet, vous conservez votre bonus ou votre malus, même en changeant d’assurance. Votre nouvel assureur connaît le nombre d’accidents responsables grâce au fameux relevé d’information, un document que vous devez obligatoirement fournir à votre nouvelle compagnie d’assurances.

Notez qu’il en va de même pour un nouveau véhicule, les sinistres survenus sur votre véhicule précédent sont pris en compte dans le calcul du coefficient de majoration ou du coefficient de réduction.

Je trouve la meilleure assurance auto

Assurance malus : qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, un automobiliste qui subit un malus important rencontre des difficultés à trouver un contrat d’assurance auto au regard du risque qu’il représente.

Entièrement responsable du sinistre ou partiellement responsable du sinistre, vous présentez un malus qui va vous pénaliser si vous souhaitez changer d’assurance. C’est pour cela que certains s’orientent vers une assurance auto malus, un contrat qui s’adapte aux personnes malussées. Si cela aide à la souscription d’un contrat d’assurance auto, celui-ci sera plus cher.

De plus, certains assureurs peuvent proposer seulement une assurance auto au tiers, voire au tiers complémentaire avec bris de glace, vol et incendie. En revanche, pour une assurance qui couvre tous les risques, vous pourriez rencontrer plus de difficultés. De plus, avec une assurance tous risques, le prix de votre cotisation va s’envoler.

Comparer pour trouver une assurance automobile moins chère

Si vous avez un bonus, vous trouverez plus facilement une cotisation d’assurance à un prix raisonnable. En revanche, avec un malus, l’assureur va majorer votre prime.

Quelle que soit votre situation, comparer s’impose. Cela vous permet de trouver une assurance auto moins chère, que vous ayez droit à un bonus ou que vous subissiez l’application d’un malus.

Comparez les garanties et le montant de la cotisation pour trouver le contrat offrant le meilleur rapport qualité/prix.

N’oubliez pas que vous pouvez résilier votre assurance voiture à l’échéance annuelle pour trouver une assurance auto moins chère. La résiliation peut également être effectuée à tout moment après un an de contrat.


top

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.