Marché automobile : les véhicules neufs deviennent des produits de luxe

acquisition de voiture

Avec la persistance de la pandémie, le conflit en Ukraine et maintenant le rebond inattendu du covid-19 en Chine, l’industrie automobile broie du noir. La flambée des coûts de production fait grimper les prix des voitures qui sortent d’usine. À l’origine de cette envolée : la cherté des matières premières et la raréfaction de certaines pièces, notamment les semi-conducteurs. Et l’inflation touche aussi bien le neuf que l’occasion.

Une hausse des prix de +15 % en trois ans sur le neuf

Les chiffres dévoilés par Emil Frey France, premier distributeur français de voitures, montrent que le prix des véhicules de première main avait bondi de +15 % en trois ans.

D’abord contraints de rogner leurs marges, les constructeurs automobiles sont désormais obligés d’augmenter les prix. Ils ont aussi choisi de laisser de côté les entrées de gamme pour produire davantage de modèles plus rentables et donc plus chers.

Ce phénomène accentue la hausse du prix de vente moyen sur toutes les gammes. Cette progression tarifaire est observée sur divers sites spécialisés dans la vente de voitures, et pour de nombreux modèles.

Cependant, il est possible de limiter au mieux les dépenses relatives à la possession d’une voiture en procédant à une simulation assurance auto. Cette opération permettra de trouver le contrat adapté à vos besoins au meilleur prix.

Je trouve la meilleure assurance auto

Réticence des vendeurs et constructeurs à enregistrer de nouvelles commandes

Outre les prix élevés, les délais de livraison des commandes qui s’allongent avec la pénurie de composants plombent aussi le marché. La durée d’attente peut aller jusqu’à un an pour certains modèles.

Important Dans ce contexte difficile, un certain nombre d’industriels rechignent à prendre de nouvelles commandes de véhicules neufs.

Volkswagen aurait reçu 650 000 commandes alors qu’il ne peut fabriquer que 400 000 véhicules par an.

En raison du virage vers l’électrique, il est presque certain que la hausse du prix de vente moyen des véhicules neufs va se poursuivre.

Logiquement, les consommateurs se tourneront vers les voitures de seconde main. Le marché de l’occasion connaît un tel succès qu’il commence aussi à souffrir d’une importante inflation.

D’après le distributeur Emil Frey, les véhicules d’occasion coûtent 13 % plus cher depuis trois ans.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.