Marché de l’automobile en Suisse : ce n’est pas encore la grande forme

concessionnaire

Après cette crise sanitaire et économique, il faudra un certain temps à de nombreux secteurs pour se redresser et retrouver un semblant de normalité. Pour le marché de l’automobile suisse, ce retour à la normale se fait tout doucement. Les chiffres des ventes continuent de remonter, mais les niveaux d’avant crise sont encore bien loin d’être atteints.

La crise sanitaire n’est pas la seule en cause

Si le marché suisse de l’automobile tarde à retrouver son rythme de croisière, c’est bien entendu à cause de la crise sanitaire, mais pas seulement.

En effet, l’industrie automobile souffre également d’une insuffisance au niveau de certains composants essentiels à la construction de véhicules, aussi bien pour les voitures thermiques que pour les modèles électriques.

Cependant, la Confédération n’est pas la seule concernée par cette pénurie. Celle-ci touche d'autres pays dans le monde et, à y voir de plus près, la pandémie de Covid-19 n’y est pas totalement étrangère.

En mettant toutes les activités professionnelles et économiques à l’arrêt, la crise sanitaire a aussi entraîné des complications au niveau des approvisionnements. Les difficultés ont été telles que certains constructeurs se sont retrouvés dans l’impossibilité d’honorer une partie des commandes qui leur ont été passées.

Je trouve la meilleure assurance auto

Bien loin de 2019

Quoi qu’il en soit, par rapport à 2020, les ventes de voitures ont légèrement progressé en 2021. Les informations récoltées auprès de l’Office fédéral de la statistique (OFS) parlent d’une hausse de +3,9 %.

Important Toutefois, par rapport aux chiffres de 2019, les ventes réalisées l’an dernier sont en repli de -14,6 %.

Dans les détails, les devis assurance auto demandés par les nouveaux propriétaires de véhicules portaient essentiellement sur des voitures de tourisme. Plus de 66 % des 242 263 voitures neuves vendues appartenaient à cette catégorie.

En ce qui concerne la motorisation, les automobilistes suisses semblent de plus en plus enclins à se convertir à l’électrique. Le nombre de voitures propres immatriculées en un an a connu une hausse de +62,1 %. Pendant ce temps, les modèles thermiques ont perdu du terrain puisque les ventes de voitures à essence et diesel ont respectivement reculé de -15,3 % et -37,1 %.

Entre les deux types de motorisation, les voitures hybrides commencent aussi à se faire une place dans le paysage automobile. Sur la période en question, les ventes de véhicules hybrides classiques se sont accrues de +66,4 % et celles des modèles rechargeables de +50,9 %.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.