Les cyclistes français peuvent économiser davantage avec l’aide à la réparation de vélos

Cycliste économie réparation vélo

L’exécutif propose actuellement diverses mesures incitatives pour accélérer la démocratisation des mobilités alternatives. Outre les aides à l’achat, les particuliers ont aussi accès à un financement spécifique pour réparer leurs vieux vélos. Ce dispositif permet à la fois de préserver l’environnement et le pouvoir d’achat des ménages. Cependant, l’offre ne sera plus valable après le 31 mars prochain.

Depuis peu, l’usage d’un comparateur assurance vélo n’est plus réservé aux passionnés de deux-roues. Les cyclistes amateurs se sont en effet multipliés ces dernières années, pour des raisons pratiques et écologiques. Cette tendance a par ailleurs été stimulée par les subventions publiques et les pistes cyclables disponibles dans l’Hexagone.

D’autre part, la crise sanitaire incite désormais les Français à préférer les bicyclettes aux autres moyens de transport. Cette solution de mobilité permet notamment d’éviter les contacts rapprochés et de rester dans un environnement ouvert. Ainsi, les analystes prévoient un engouement exceptionnel pour les vélos dès le début du printemps. Le phénomène sera tout aussi marqué durant la période estivale.

Je trouve la meilleure assurance auto

Une prise en charge limitée aux réparations basiques

Le Ministère de la transition écologique est à l’origine du concept « Coup de pouce vélo ». Le dispositif cherche ainsi à promouvoir les mobilités vertes et à réduire les émissions de carbone du pays. Il s’agit concrètement d’une aide d’un montant de 50 euros pour réparer les vieilles bicyclettes des Français.

Dans la pratique, le financement concerne tous les travaux de remise en état de vélos. La somme couvre par ailleurs la main d’œuvre et les éventuels changements de pièces. Le dispositif prend notamment en charge les remplacements de pneus ou de câble de dérailleur. Il permet aussi de payer les réparations de freins et d’éclairages intégrés.

ImportantL’objectif est de remettre en circulation des vélos fonctionnels et sécuritaires. L’offre ne concerne donc pas les achats d’accessoires et autres actes de personnalisation.

D’ailleurs, l’aide exclut toute intervention visant à améliorer le confort du cycliste. Elle vaut néanmoins pour toutes les parties assurant la sécurité de l’utilisateur, dans la limite du montant fixé. Tout excédant sera à la charge du propriétaire.

Une aide facile à obtenir

Le programme « Coup de pouce vélo » est accessible à tous les profils. Ainsi, le vélo à réparer peut être utilisé pour le travail, les trajets journaliers ou encore les promenades. L’exécutif souhaite d’ailleurs encourager la population à privilégier ces mobilités alternatives au quotidien. De ce fait, le dispositif n’a prévu aucune restriction d’usage.

La plateforme coudepoucevelo a été spécialement conçue pour faciliter la distribution de l’aide à l’échelle nationale. Le site permet en effet de trouver des réparateurs de deux-roues proches sur tout le territoire. Il suffit ensuite de choisir et de contacter directement son interlocuteur en la matière. Passée cette étape, le candidat recevra par SMS le code de validation de sa demande.

Le professionnel choisi utilisera également ce système d’authentification sur place. Le propriétaire devra, en outre, présenter une pièce d’identité avant de déposer son vélo. Au-delà du plafond fixé, le reste à charge peut varier sensiblement en fonction du réparateur approché. Il est donc important d’effectuer un comparatif tarifaire entre plusieurs professionnels agréés et ateliers partenaires.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.