Immobilier : Effectuer un investissement locatif, oui mais pourquoi ?

investissementLe Crédit Foncier s'est récemment penché sur les motivations des particuliers qui veulent s'engager sur le marché de l'investissement locatif, alors que le marché immobilier s'est quelque peu ralenti avec 935 000 transactions réalisées en 2012. De plus, la part des transactions sur le locatif a régulièrement baissé chaque année, estimée à 15 % en 2009, elle a chuté à 12 % en 2011 et à 11 % en 2012.

Les principales motivations des Français qui investissent pour louer

D'après une étude réalisée par le Crédit Foncier, parmi ses clients, ceux qui s'engagent dans un investissement locatif – 68 % des sondés – sont motivés par la perspective d'avoir à payer moins d'impôts.Cet argument est avancé par 81 % des investisseurs dans le neuf contre 23 % pour les acheteurs dans l'ancien.

44 % des personnes interrogées trouvent que l'investissement locatif représente une source de revenus complémentaires à la retraite. Il s'agit même de la plus grande motivation des particuliers qui investissent dans l'ancien. Enfin, 42 % des particuliers s'engagent dans cette voie dans le but de se constituer un patrimoine.

Par rapport aux autres types de placement, l'immobilier demeure la valeur refuge privilégiée des Français. 56 % des clients du Crédit Foncier choisiraient d'investir dans l'immobilier s'ils disposaient d'un capital à placer, laissant loin derrière les actifs financiers et l'épargne sécurisée.

Le profil type du particulier qui effectue un investissement locatif

  • Le profil type du particulier qui effectue un investissement locatif est celui qui perçoit un salaire médian annuel de 65 680 euros et âgé en moyenne de 46 ans.
  • Il s'engage souvent dans un crédit d'un montant médian de 153 000 euros qui s'étale sur 3 mois ou 20 ans.
  • Et l'immobilier type est généralement un appartement T2 d'une surface moyenne de 53m², dont la valeur est estimée aux alentours de 163 000 euros.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.