Immobilier : Ce que l'Alur changera dans le métier des agents immobiliers

PhotoActu2La loi Alur, que le Sénat a récemment validée, constituerait la raison essentielle pour laquelle 51 % des agences immobilières vont quitter le marché de la location. D'après un sondage effectué par BePrem's, 91 % des agents immobiliers interrogés sont contre cette loi qui prévoit entre autres un encadrement des loyers et l'instauration de la garantie universelle des loyers.

Arrêter le métier location à cause de l'Alur, décision prise par la majorité des agences

D'après les résultats d'un sondage réalisé en ligne par BePrem's auprès de 2 500 agences immobilières, 91 % de ces professionnels sont contre la loi Alur qui a été ratifiée par les Sénateurs la semaine dernière, ce qui conduirait 51 % d'entre eux à cesser leurs prestations dans la location.

  • Par ailleurs, 88 % de ceux qui continueront leur activité dans ce domaine vont resserrer les critères de sélection des chercheurs de logement avant de faire les visites pour ne pas faire monter leurs frais.
  • 51 % d'entre eux estiment aussi que plus de locataires vont faire appel à leurs services en raison de la disparition des frais d'agences.
  • Enfin, 38 % projettent de faire monter les tarifs appliqués aux propriétaires pour combler le manque à gagner de ce que les locataires auraient pu leur apporter.

L'encadrement des loyers, un autre dispositif de l'Alur n'est pas perçu comme une bonne idée par 61 % des agents tandis que la Gul ou la garantie universelle des loyers n'est pas jugée pertinente par 83 % d'entre eux. Ils sont en effet 91 % à craindre qu'elle risque de déresponsabiliser les locataires indélicats qui ne verront plus l'utilité de payer leur loyer.

Une loi qui démoralise aussi les bailleurs

L'Alur ne découragerait pas non seulement les agents immobiliers, mais aussi les propriétaires. De plus en plus d'entre eux ne souhaitent plus louer leurs biens en raison de la baisse de leur rentabilité et préfèrent vendre. En effet, ils devront fixer leur loyer conformément à l'encadrement des loyers, payer plus d'honoraires d'agence et ils ne pourront pas prétendre à une caution.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.