Immobilier : Les taux des crédits immobiliers atteignent les 3 %

PhotoActu20110708Crédit Logement affirme que les taux continuent de monter et ont atteint le cap des 3 % à la fin du mois dernier. Ils demeurent néanmoins à des niveaux très proches de leur plus bas historique.

Des taux qui ont atteint les 3 %

D’après la dernière étude Crédit Logement/CSA, les taux des crédits immobiliers ont progressé pour le troisième mois consécutif en septembre pour atteindre une moyenne de 3 %, le seuil atteint en mai. Après avoir enregistré une baisse record, les taux ont gagné environ onze points de base depuis juillet.

Cette hausse s’explique par l’augmentation des taux des OAT (Obligations assimilables du Trésor) depuis mai. Ces derniers ont en effet connu une progression de 0,71 % ce qui a conduit les prêteurs à augmenter les taux de leurs crédits, car leurs fonds proviennent en grande partie de ces obligations, mais aussi des dépôts de leurs clients ou de leur épargne pour une moindre part.

D’une manière générale, les taux des prêts à l’habitat dans le neuf ont progressé de 0,04 % et de 0,1 % dans l’ancien. Par ailleurs, le pourcentage des crédits accordés à moins de 3,5 % est passé de 87,4 % en juin à 77,7 % en septembre, preuve que les taux sont bel et bien montés.

Le marché du crédit est plus dynamique

Malgré la hausse indéniable des taux, le marché du crédit immobilier n’en est pas moins dynamique. En effet, le volume de crédits souscrits sur une année s’est établi en hausse de 15,9 % en septembre. Par ailleurs, les particuliers ont gagné en solvabilité tandis que le coût d’opération relatif a baissé, pour s’établir à 3,8 ans – c’est le nombre moyen d’années de revenus équivalant au coût du logement.

Enfin, le volume de crédits octroyés à la fin septembre a progressé de 15,9 % sur une année, ce qui démontre que le marché du crédit immobilier est bien actif. Il faut néanmoins noter que ce sont les ménages qui disposent de plus hauts revenus qui souscrivent des prêts pour profiter de ces taux exceptionnellement bas. Les foyers les plus modestes ainsi que les jeunes disposent quant à eux de moins de chance pour accéder à la propriété en raison du renforcement des conditions d’octroi du PTZ+.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.